Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Des robots pour comparer

Publié le

Dossier Les robots d'achat recensent les offres des sites de commerce électronique. Le consommateur peut ainsi comparer les prix et prestations pour un même produit, selon les sites.

Des robots pour comparer

Sommaire du dossier

" En France, le public méconnaît la richesse de l'offre de commerce électronique sur le Web ", affirme Pierre Chappaz, le très médiatique fondateur de Kelkoo.com, un robot d'achat, lancé à grand renfort de publicité, qui permet de comparer le prix d'un même produit sur plusieurs sites. Jusqu'à présent, ces sites de comparaison étaient restés confidentiels, et seuls les internautes les plus expérimentés les utilisaient. Mais la situation change. En France, comme aux Etats-Unis, la multitude de marchands en ligne bouleverse les habitudes de consommation des internautes. Plus question de se diriger vers le magasin de sa marque préférée sans avoir vérifié qu'un autre distributeur ne pratique pas un prix inférieur ou que la livraison peut être effectuée plus rapidement. Il y avait My- Simon, aux Etats-Unis ; les Israéliens, créateurs d'ICQ, le logiciel de messagerie instantanée, ont lancé R U Sure ? (prononcer " are you sure " : êtes vous certain ?). Disponible sur le Web, le site permet d'utiliser le robot d'achat de façon ponctuelle. Téléchargé sur son PC, le logiciel, paramétré selon ses envies du moment, va chercher les meilleurs prix. Les guides sont indépendants des marchands En France, on s'en tient aux sites. Et il y en a beaucoup ! Laventis.com, buycentral.fr (filiale de l'américain buycentral.com), BravoNestor.fr, Toobo.com, et, bien sûr, Kelkoo.com. Concrètement, les robots d'achat reposent sur une technologie proche de celle des moteurs de recherche. Une fois les sites de commerce électronique indexés (automatique) ou référencés (manuel), le robot va chercher les données : prix, nom du produit, catégorie, délai de livraison, etc. L'utilisateur du robot d'achat peut être dirigé vers le site marchand qui lui paraît proposer l'offre la plus intéressante. Les guides d'achat ne prennent en général pas de commission sur les ventes pour rester indépendants des marchands. C'est le cas de Bravo- Nestor.fr et de Kelkoo.com. Ce- pendant, Toobo.com touche en- tre 2 et 10 % du montant des ventes issues de son site. Pratiques pour jauger l'offre présente sur le Web, les robots d'achat ne doivent cependant pas faire oublier aux consommateurs leurs réflexes : vérifier l'identité du marchand et ses conditions générales de vente.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle