Des robots d’observation déployés par les participants de la Barcelona World Race

Les concurrents de la Barcelona World Race, course autour du monde à la voile en double et sans escale, ont pris le départ avec à leur bord un flotteur qu’ils déploieront en pleine course pour collecter les données sur la température et la salinité de la mer jusqu'à 2 000 mètres de profondeur.

Partager
Des robots d’observation déployés par les participants de la Barcelona World Race
Un flotteur Argo

Le 31 décembre 2014 à Barcelone, les concurrents de la Barcelona World Race, course autour du monde à la voile en double et sans escale, ont pris le départ avec à leur bord, un flotteur Argo de type Arvor de 20 kilos. Ils le déploieront en pleine course le "Jour Argo" déterminé par les scientifiques. Les flotteurs collecteront des données sur la température et la salinité de la mer jusqu'à 2 000 mètres de profondeur, et seront mis à l'eau le même jour par les huit équipages (Bernard Stamm et Jean Le Cam forment l'un d'eux) dans les mers peu fréquentées du Grand Sud.

Avec plus de 3 700 flotteurs profilants (petits robots autonomes) actuellement déployés, le programme Argo - du nom du navire dans lequel Jason a embarqué avec les argonautes pour chercher la toison d'or - lancé en 2000 et réunissant plus de 30 pays, est le premier réseau mondial d'observation in-situ des océans en t

emps réel. Les flotteurs ne sont cependant pas encore déployés partout, notamment dans les mers du Grand Sud, où se rendront les skippers. La structure interorganismes Coriolis animée par l’Ifremer et le CNRS déploie 80 flotteurs par an pour maintenir le réseau, les flotteurs n’ayant une durée de vie que de quatre ans.

Un cycle de dix jours pour le flotteur

Toutes les données issues des flotteurs sont transmises de manière automatique via satellite au centre de données Coriolis et consultables par tous sur internet. Pour cela, le flotteur réalise des cycles de 10 jours. Chaque cycle comporte une descente de quelques heures vers une immersion de 1000m, où le flotteur dérive pendant environ 9 jours en mesurant la température et la salinité, puis, il plonge jusqu’à 2 000 m, immersion à laquelle il démarre un "profil remontée" en échantillonnant la température et la salinité tous les mètres jusqu’à la surface. Dès son arrivée en surface, il transmet ses données vers le satellite puis entame le cycle suivant.

La descente du capteur se fait à l'aide de ballasts

Au cours de la descente, la densité du flotteur croît moins rapidement que celle de l’eau de mer environnante, explique en détail l'Ifremer qui anime le programme avec le CNRS, ce qui provoque sa stabilisation à une immersion d’équilibre. Afin de modifier cet équilibre, le flotteur ajuste sa densité par modification de volume (sa masse restant constante) grâce à un ballast et une réserve d’huile. La vidange du ballast au moyen d’actionneurs hydrauliques fait couler le flotteur, tandis que son remplissage le fait remonter. Les capteurs sont situés en haut du flotteur. La salinité est calculée à partie des mesures de conductivité, de température et de pression. Les mesures acquises sont transmises à terre par le système satellitaire Argos dédié à la collecte de données et à la localisation des mobiles. Le système Iridium est utilisé pour transmettre un volume de données plus important.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Nouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Auditeur QSE (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 23/06/2022 - CDI - Lille

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

13 - SEMISAP

Entretien des réseaux d'assainissement du patrimoine immobilier de la SEMISAP

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS