Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Des passagers attaquent Air France pour avoir annulé des billets

Publié le

TOULOUSE (Reuters) - Une dizaine de personnes ont attaqué mardi la compagnie aérienne Air France devant le tribunal d’instance de Toulouse (Haute-Garonne) pour avoir annulé leurs billets retour, faute de ne pas s’être présentés au vol aller.

Des passagers attaquent Air France pour avoir annulé des billets
Une dizaine de personnes ont attaqué mardi la compagnie aérienne Air France devant le tribunal d’instance de Toulouse (Haute-Garonne) pour avoir annulé leurs billets retour, faute de ne pas s’être présentés au vol aller. /Photo d'archives/REUTERS/Marcus R Donner
© Marcus Donner

Cette action de groupe fait suite à la décision du tribunal correctionnel d'Auch qui a condamné en mai 2017 Air France à rembourser le prix des billets et à des dommages et intérêts pour avoir annulé les billets retour de deux passagers qui n'avaient pas pris leur vol aller.

L'avocate Stella Bisseuil avait assigné Air France devant la justice pour dénoncer des pratiques "illégales" et "contraires aux conditions générales de vente de la compagnie aérienne".

Elle-même, en tant que voyageuse, avait acheté un billet aller-retour Toulouse-Paris mais avait choisi de se rendre à Paris plus tôt que prévu, par un aller simple, sur une autre compagnie. Au retour, l’avocate avait eu la surprise de voir que son vol Air France avait été annulé sans préavis et sans remboursement. La compagnie estime que lorsqu'un passager ne se présente pas à son vol aller, le coupon du vol retour est automatiquement annulé.

Une dizaine de personnes a ainsi saisi le tribunal toulousain en raison du lieu de décollage de leur voyage mais Stella Bisseuil représente une cinquantaine de dossiers similaires en France.

L’avocate a pointé mardi "les conditions générales de vente de la compagnie qui stipule que le passager, qui ne s’est pas présenté au vol aller de son voyage, peut juste écoper de frais de 75 euros pour la réémission du billet retour".

"Le problème, c’est qu’Air France n’applique pas cette pénalité mais informe ses passagers une fois arrivés au comptoir d’enregistrement que leur billet est annulé et qu’ils doivent repayer immédiatement un nouveau billet, dont le tarif est au plus fort puisqu’il est pris le jour même du voyage", a souligné Stella Bisseuil qui réclame à la compagnie le remboursement du billet indûment acheté, ainsi que des dommages et intérêts.

Pour Fabrice Pradon, avocat d’Air France, "cette clause fait partie des conditions générales de vente que tous les passagers doivent avoir lues avant de prendre l’avion".

"De plus, les clients qui indiquent avoir été informés à l’aéroport de l’annulation de leur billet retour doivent prouver devant la justice qu’ils étaient bien présents à l’aéroport le jour du retour et apporter des éléments", a-t-il précisé.

Le tribunal de Toulouse rendra sa décision le 14 mai.

(Julie Rimbert, édité par Yves Clarisse)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle