Des ONG appellent le Parlement européen à rejeter une loi sur les contenus terroristes en ligne

par Foo Yun Chee
Des ONG appellent le Parlement européen à rejeter une loi sur les contenus terroristes en ligne
Une soixantaine de groupes de défense des droits de l'homme, dont Human Rights Watch et Amnesty International, exhorte les eurodéputés à rejeter une proposition de loi qui oblige Google, Facebook et Twitter à supprimer les "contenus terroristes" dans l'heure qui suit leur publication, y voyant des risques pour les droits fondamentaux. /Photo prise le 24 mars 2021/REUTERS/Stéphanie Lecocq

BRUXELLES (Reuters) - Une soixantaine de groupes de défense des droits de l'homme, dont Human Rights Watch et Amnesty International, exhorte les eurodéputés à rejeter une proposition de loi qui oblige Google, Facebook et Twitter à supprimer les "contenus terroristes" dans l'heure qui suit leur publication, y voyant des risques pour les droits fondamentaux.

La Commission européenne a proposé cette mesure en 2018 après une série d'attaques perpétrées par des agresseurs solitaires radicalisés dans plusieurs villes européennes, les contenus terroristes en ligne ayant été considéré comme un facteur aggravant.

Le Parlement européen doit voter sur cette proposition le mois prochain, trois mois après avoir trouvé un accord politique avec les pays membres de l'UE.

Dans un texte diffusé jeudi, les groupes de défense des droits de l'homme estiment que la proposition de loi menace la liberté d'expression, la liberté d'information, le droit à la vie privée et l'Etat de droit.

La Commission définit le contenu terroriste en ligne comme du matériel incitant au terrorisme ou visant à recruter ou à former des terroristes.

Le court délai accordé aux plateformes en ligne pour supprimer le contenu terroriste signifie qu'elles utiliseront probablement des outils de modération de contenu automatisés, tels que des filtres de téléchargement, soulignent les groupes.

Selon eux, ces outils risquent de ne pas faire la différence entre l'activisme, le contre-discours et la satire du terrorisme.

"Le recours à l'automatisation entraînera la suppression de contenus légaux tels que les contenus d'actualité et les contenus relatifs au traitement discriminatoire des minorités et des groupes sous-représentés", expliquent les organisations, citant les exemples des Archives syriennes et yéménites, deux organisations non gouvernementales qui archivent des vidéos provenant de zones de conflit au Moyen-Orient.

Les groupes contestent aussi le pouvoir donné aux Etats, plutôt qu'aux tribunaux, d'ordonner le retrait de contenus terroristes dans l'ensemble de l'Union européenne.

"Ce règlement pourrait également donner aux régimes autoritaires le pouvoir d'éradiquer les critiques au-delà de leurs frontières. Cela signifie que des dirigeants comme Viktor Orban pourraient exiger qu'une plateforme en ligne supprime du contenu hébergé dans un autre pays parce qu'il ne l'aime pas", a déclaré Eva Simon, responsable de la défense des droits à la Civil Liberties Union.

(version française Camille Raynaud, édité par Jean-Stéphane Brosse)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Samuel Valensi est un jeune metteur en scène engagé. Passionné de théâtre, il a décidé de quitter les bancs d'HEC pour écrire et mettre en scène. Il est...

Écouter cet épisode

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG.

Technicien de Maintenance en Matériel / Equipement H/F

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG. - 27/06/2022 - CDI - BORDEAUX

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS