Des "obstacles techniques à lever" dans la fusion EADS/BAE

Le ministre délégué aux Affaires européennes français, Bernard Cazeneuve, était invité dans l’émission "Preuve par trois", sur Public Sénat, mardi 18 septembre.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Des

C’est à l’évocation des différents partenariats stratégiques noués par les deux groupes de défenses avec des entités non européennes, que le ministre délégué a souligné qu’il existait "par conséquent énormément d'obstacles techniques à lever". Ils "risquent de bloquer l'opération", a-t-il prévenu.

Mercredi dernier, après des fuites dans la presse, EADS et BAE Systems ont confirmé avoir entamé des discussions en vue de créer le numéro 1 de l’aéronautique et de la défense, laissant Boeing loin derrière.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Bernard Cazeneuve, parlant d'un "questionnement essentiellement technique", a jugé qu'il pouvait "justifier à un moment donné qu'on prenne des précautions pour assurer le mariage entre un groupe qui s'est spécialisé dans les affaires de défense (BAE) et un groupe qui s'est ouvert à des activités civiles (EADS)".

"Le regroupement de nos industries de défense pour avoir une base industrielle de défense qui, en Europe, permette de faire face à la concurrence internationale est une nécessité dès lors que l'on veut avoir une politique européenne de sécurité et de défense pertinente", a-t-il toutefois souligné.

Quant aux conséquences sociales d'une telle fusion, il a affirmé que l'on ne cherche pas à "garder une base industrielle avec, pour premier objectif, de réduire le niveau des emplois et des emprises industrielles sur le territoire européen".

Les deux groupes se sont donné jusqu'au 10 octobre pour finaliser le projet ou l'abandonner.

0 Commentaire

Des "obstacles techniques à lever" dans la fusion EADS/BAE

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié
0 Commentaire

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS