Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Des nanofils pour des LED quatre fois moins chères

Manuel Moragues ,

Publié le

Des nanofils pour des LED quatre fois moins chères

Aledia en est convaincu, il va révolutionner les LED. L’atout de cette spin-off du CEA : les puces LED à trois dimensions, une technologie de rupture issue de six ans de R & D au CEA-Leti et protégée par 30 brevets. Plutôt qu’un empilement de couches de semi-conducteurs, c’est une forêt de nanofils de nitrure de gallium qui émet la lumière. L’intérêt ? Utiliser trois fois moins de matière et réduire le temps de passage en machine d’épitaxie. Surtout, ces nanofils ont la bonté de croître sur du silicium, moins cher que le classique substrat en saphir. Et Aledia affirme désormais fabriquer ses puces LED sur des plaques de silicium de grande taille (8 pouces), ce qui permet de produire beaucoup plus de puces qu’avec les plaques de saphir de 4 pouces utilisées par les leaders mondiaux. Résultat : "Quand nous commercialiserons nos LED, en 2015, avance le PDG d’Aledia, Giorgio Anania, leur coût de production sera le quart de celui des puces 2 D." D’ici là, Aledia doit augmenter l’efficacité lumineuse de ses LED.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle