Des microphones testés par la NASA pour évaluer le son de son avion supersonique ultra-silencieux X-59

La NASA a récemment testé avec succès un vaste réseau de microphones dans le désert de Mojave, en Californie. Le but est d'évaluer le bruit que fait son avion Supersonic X-59 en cours de développement, afin d'établir de nouvelles règles sur les vols commerciaux et de passagers.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Des microphones testés par la NASA pour évaluer le son de son avion supersonique ultra-silencieux X-59
L'un des multiples microphones installés au sol dans le but d'obtenir des données sonores précises dans les vols du X-59.

Le 29 août 2019, près du centre de recherche de vol "Armstrong", dans le désert de Mojave (Californie), une multitude de microphones ont été testés au sol par la NASA, en amont des vols préparatoires réalisés par son avion X-59 supersonique silencieux. Ce dernier survolera des habitations aux Etats-Unis afin de démontrer sa capacité à réduire le bourdonnement sonore habituel dans ce type d'engins.

Les données obtenues lors de ces vols seront transmises à l’Administration fédérale de l'aviation américaine afin d’établir de nouvelles règles basées sur le son pour les vols supersoniques et peut-être à l’avenir développer des voyages commerciaux et de passagers beaucoup plus rapides.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Une première série de vols effectuée avec succès

Le X-59 devra d’abord passer par une phase de validation acoustique durant laquelle la NASA déploiera ce réseau de microphones longs de 48 kilomètres. Mais l'agence américaine n’en est pas à son premier coup d’essai. La première série de vols, baptisés "CarpetDiem", a été récemment achevée. Elle constituait une première pour la NASA.

Les mesures obtenues seront collectées à l’aide du réseau de microphones. L'installation contiendra des microphones de haute fiabilité capable de mesurer 50 000 échantillons par seconde, lui permettant ainsi d’obtenir des données sonores précises. Le projet commercial Supersonic a été mené en partenariat avec Volpe (Centre national des systèmes de transports) et la Brigham Young University.

En 2016, le constructeur américain Lockheed Martin avait signé un contrat de 201,6 millions d'euros avec la NASA visant à la construction, la conception et le test d'un avion supersonique silencieux. Le projet a été validé par le gouvernement américain tout comme, en juin 2018, le nom du X-59. Avec une longueur de 28 mètres et une envergure de 9 mètres le X-59 Supersonique pourrait atteindre une vitesse de croisière de 1500 km/h, soit plus que la vitesse du son en ne générant que 75 décibels. Dès 2022, il devrait survoler des habitations américaines - fait normalement interdit pour des supersoniques en raison du bruit - afin de tester ses données sonores.

Partager

NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS