Environnement

Des membranes pour piéger les solvants

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

  Pour la première fois en France, la perméation gazeuse est utilisée pour piéger des COV dans un atelier de fabrication d'intermédiaires pour la pharmacie.

Le nouvel atelier de production d'intermédiaires pharmaceutiques de la société Isochem, à Toulouse, n'émettra pas de " composés organiques volatils " (COV) dans l'atmosphère. Ou très peu : 0,1 kilogramme par heure. C'est le résultat auquel s'est engagée la société Sterling Fluid Systems, qui a installé l'unité de traitement des effluents gazeux. Celle-ci fait appel à la perméation de vapeur, dont c'est le premier exemple d'application dans ce domaine en France. Le procédé consiste à faire passer un mélange gazeux sur une membrane organique qui absorbe préférentiellement certaines molécules en amont pour les relarguer ensuite en aval. Une différence de pression entre les deux faces de la membrane fournit la force motrice " poussant " les molécules. Chez Isochem,[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte