Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

Des marges en hausse pour les champions de la consommation

, , , ,

Publié le

L’activité des 50 premiers groupes industriels mondiaux de la consommation a ralenti en 2013, selon une étude du cabinet OC&C Strategy. En revanche, leurs marges opérationnelles ont progressé, au contraire de celles des distributeurs.

Des marges en hausse pour les champions de la consommation © GabrielaP93 - Flickr - C.C

Les industriels mondiaux de la grande consommation ont vu leur croissance diminuée pratiquement de moitié en 2013 par rapport à 2012. Selon l’étude annuelle du cabinet OC&C Strategy, les 50 champions mondiaux de secteurs comme  l’agroalimentaire, les cosmétiques ou les boissons ont vu un développement de leurs ventes de 2,9 % contre 5,6 % un an plus tôt.

"La panne de croissance est principalement due à des effets de change négatifs. Beaucoup de monnaies dans des pays comme le Brésil, la Turquie ou l’Inde ont plongé", a expliqué le 1er juillet, Jean-Daniel Pick, partenaire à OC&C. Pour lui, "2013 a été une année de transition où les groupes ont travaillé leurs fondamentaux opérationnels ne pouvant pas miser sur la croissance". Leurs dépenses en frais marketing ont ainsi progressé de 0,3 point pour atteindre 5,8 % de leur chiffre d’affaires.

Cours des matières premières en baisse

Parallèlement, les grands groupes mondiaux ont vu leur marge opérationnelle sensiblement augmenter, de 0,9 point en moyenne à 17,1 %, sous l’effet de la baisse moyenne des cours des matières premières (-1,6 % sur un an). "Dans le même temps, les distributeurs ont vu leurs marges reculer de 0,1 point sous l’effet de la guerre des prix qu’ils se livrent sur plusieurs marchés. C’est un changement historique", a souligné Jean-Daniel Pick. "L’amélioration de la marge des industriels provient plus d’efforts d’efficacité opérationnelle plus que de la croissance qui a été faible", a-t-il ajouté.  

Nestlé et Procter & Gamble restent en tête

En terme de classement, établi selon le niveau des ventes, des marges et de la rentabilité des capitaux investis, le groupe suisse Nestlé reste en tête, suivi de l’Américain Procter & Gamble, comme l’an passé. Pepsico, troisième, gagne une place sur Unilever (4e), impacté par des cessions.

Les premiers groupes français apparaissent aux 12ème (L'Oréal) et 13ème places (Danone) du classement général, mais occuupent quatre des six premières places mondiales si l'on se base uniquement sur la croissance organique, avec notamment la division spiritueux et cosmétiques de LVMH qui ressort en tête. Certains acteurs mondiaux majeurs de la consommation comme Cargill, Mars ou Lactalis ne figurent pas dans le classement, faute de communiquer des données publiques suffisantes.

Arrivée en force des groupes chinois

L'année 2013 a également été marquée par l'arrivée pour la première fois d’un groupe chinois dans le top 50, Tingyi. Le leader des nouilles instantanées s’installe directement à la 41ème position. "Il devrait être rejoint en 2014 par deux autres acteurs chinois, Yili et WH Group, puis par Mengniu (dans laquelle Danone vient de doubler sa participation) d'ici deux ans", a souligné Jean-Daniel Pick.

Adrien Cahuzac

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle