Des manifestations font reculer un projet franco-chinois de traitement des déchets nucléaires en Chine

La ville de Lianyungang a fait savoir sur internet que les préparatifs pour l’implantation potentielle d’une usine de recyclage des déchets nucléaire étaient stoppés. A la suite de fortes manifestations, le projet mené par Areva et le géant chinois du nucléaire, CNNC, devra trouver un autre emplacement.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Des manifestations font reculer un projet franco-chinois de traitement des déchets nucléaires en Chine

Les rumeurs ont suffi à soulever la foule chinoise contre le projet. Le site nucléaire co-dirigé par Areva et CNNC ne devrait pass s’installer à Lianyungang.

Le géant du nucléaire chinois et l’entreprise française sont à la recherche d’une ville d’implantation pour leur usine de traitement et de recyclage de déchets nucléaires. La ville, située à l’est de la Chine, aurait été évoqué comme possible site d’installation du projet.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Une suspension temporaire

Cette simple évocation a suffi aux habitants de Lianyungang pour descendre dans la rue et faire savoir leur mécontentement. Le 7 août, après deux jours de manifestation, la municipalité a organisé une conférence de presse pour indiquer que le site d’implantation de l’usine nucléaire franco-chinoise n’était pour le moment qu’à l’étude.

Malgré cette précision, les manifestations ont continué. La ville n’a pas eu d’autre solution que d’annoncer sur son compte Weibo, le Twitter chinois, qu’elle allait "suspendre temporairement" sa candidature, explique le site local People Daily.

Mais les 800 000 habitants de Lianyungang s’attendent à ce que l’usine, issue d’un accord entre Areva et CNNC en 2015, s’installe tout de même chez eux. Cet emplacement permettrait une proximité avec une nouvelle centrale nucléaire actuellement en construction de CNNC.

Pierre Monnier

Partager

NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS