L'Usine Santé

Des levures pour convertir le CO2

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Par des procédés de biologie de synthèse, la start-up Enobraq, tout juste créée à Toulouse (Haute-Garonne), va développer un micro-organisme (une levure) qui sera capable de convertir le gaz carbonique provenant de l’atmosphère ou d’une source industrielle en molécules d’éthanol, puis en d’autres ­composés chimiques (acides aminés, acides organiques…). Enobraq est l’aboutissement d’un programme de recherche de trois ans, Carboyeast, mené par un laboratoire de l’Insa de Toulouse, et financé dans le cadre du consortium privé-public TWB (Toulouse white biotechnology). Le but est de réunir dans un seul organisme, la levure, le procédé de conversion du CO2 qui existe dans des plantes et les micro-algues et la capacité à produire l’énergie nécessaire à partir[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte