Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Des jeux vidéo connectés au cerveau

, ,

Publié le

Neutraliser ses ennemis en y pensant très fort, tout le monde a essayé… C’est désormais possible en jouant avec Brain Invaders ou Cocoto Brain, deux jeux vidéo pilotés par les ondes cérébrales du joueur, coiffé d’un casque doté d’électrodes.

Des jeux vidéo connectés au cerveau © © Inria / Photo Kaksonen

Les entreprises citées

Dix prototypes de jeux vidéo commandés par la pensée ont été développés dans le cadre du projet OpenVibe2. Les partenaires, un consortium peu banal qui réunissait informaticiens, spécialistes du traitement du signal, médecins et industriels du jeu vidéo (voir la liste des participants ci-dessous), ont travaillé pendant 3 ans pour évaluer le potentiel des interfaces cerveau-ordinateur (ICO) dans le domaine des jeux vidéo, application complexe et exigeante.

Mais d’autres applications sont envisagées dans le médical et la formation. Le principe est de capter les signaux électriques du cerveau, à l’aide d’un casque d’électroencéphalographie (EEG), puis de les traiter et de les analyser pour en tirer une commande envoyée à l’ordinateur : déplacer le curseur, agir sur un objet à l’écran…

Trois prototypes de jeu réalisés par les industriels

Une première phase du projet avait débouché sur un logiciel open-source facilitant le développement d’ICO. "Le logiciel OpenVibe, librement accessible depuis 2009, est aujourd’hui utilisé par des milliers de laboratoires et de particuliers", affirme Anatole Lécuyer, directeur de recherche à l’Inria et pilote du projet OpenVibe2. Encouragés par l’arrivée sur le marché de casques EEG à bas prix, les chercheurs se sont alors lancés dans le développement d’applications grand public.

Trois prototypes de jeu ont été réalisés par les industriels du projet. Dans Cocoto Brain (Kilotonn Games), la cible qui focalise le regard du joueur est identifiée par la fréquence du flash qu’elle émet (que l’on retrouve dans les signaux du cerveau). BCI Training Center (Black Sheep Studio) est un jeu d’entraînement cérébral (recherche visuelle, identifier un mot dans une grille) qui adapte son niveau au degré de concentration du joueur, mesuré via le casque EEG. Il propose en prime au joueur une cartographie de son cerveau en action !

Enfin, l’organisme de transfert technologique Clarté a réalisé un "serious game" pour le traitement des enfants qui souffrent de déficits attentionnels : immergé dans une salle de classe, via un casque de réalité virtuelle, l’enfant voit l’environnement se modifier (flou/net…) suivant son degré d’attention. Des discussions sont engagées pour mettre en place une évaluation clinique de cet instrument.

L’interface ICO mûre pour les applications de jeu vidéo

De leur côté, les laboratoires ont mis au point 7 prototypes pour tester leurs recherches (le projet a pu valider ses résultats auprès de 400 testeurs). OpenVibe2 a donné lieu à des avancées scientifiques sur plusieurs plans.  Les chercheurs de l’Inserm ont défini des indices permettant de mesurer en temps réel le degré d’attention ou de distraction d’un patient.

Une première mondiale, avec des applications médicales et dans les jeux vidéo. "Les jeux vidéo sont souvent accusés de faire baisser la capacité d’attention des enfants. Il est intéressant de pouvoir les utiliser pour au contraire faire progresser l’attention", remarque Jean-Philippe Lachaux, directeur de recherche à l’Inserm.

Le filtrage et le traitement des signaux numériques, essentiels pour les interpréter correctement, a été mis au point au CEA et au Gipsa-Lab de Grenoble. Les innovations sur l’interface homme-machine ont porté par exemple sur la connexion ICO de plusieurs joueurs sur le même jeu, ou encore sur l’adaptation en temps réel d’un environnement virtuel à l’état mental du joueur.  Au total, le projet a suscité plus de 50 publications scientifiques.

Pour Ubisoft, le projet a montré que l’interface ICO était mûre pour les applications de jeu vidéo. Manquent encore des casques EEG réunissant toutes les qualités requises : performances, ergonomie, et prix abordable.

Et à repenser les jeux pour utiliser au mieux la commande par le cerveau, tout comme l’apparition de la Kinect avait amené les éditeurs de jeux à prendre en compte l’interface gestuelle.

Thierry Lucas

Le projet OpenVibe2

OpenViBE2 est un projet de recherche collaborative financé par l’ANR et porté par un consortium pluridisciplinaire de 9 partenaires réunissant des laboratoires académiques (Inria, Inserm, CEA, GIPSA-Lab), des industriels du jeu vidéo (UBISOFT, BLACKSHEEP STUDIO, KYLOTONN GAMES), et des spécialistes des usages et du transfert (LUTIN, CLARTE).

 


 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle