Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Des investissements et deux trophées pour Magiline

, , , ,

Publié le

Le piscinier investit sur son site de Troyes et il prévoit un déménagement.

Des investissements et deux trophées pour Magiline
Piscine
© D.R.

Le concepteur-fabricant de piscines Magiline, basé à Troyes (Aube) a récemment annoncé un investissement dans une presse d'injection de 90 tonnes. "Nous avons un parc de 9 presses dont la force va de 90 à 1 200 tonnes" indique Laurent Ostrowsky, le président-directeur général de Magiline qui reprend : "Nous devons avoir chaque machine en deux exemplaires pour éviter des problèmes de production". C'est d'autant plus vrai que le piscinier est aussi sous-traitant dans son activité d'injection de thermoplastiques pour d'autres industries. "Depuis 3 ans, des demandes ont afflué" indique Laurent Ostrowsky, précisant que "c'est normal. Nous sommes spécialiste du plastique en milieu aqueux". Une voie pour combattre la crise, qui fortement touché le secteur. L'entreprise réalise un chiffre d'affaire annuel de près de 26 millions d'euros.

Pour cette nouvelle presse, le montant de l'investissement ne dépasse pas 250 000 euros. Mais de grosses dépenses sont à prévoir avec un déménagement de l'usine prévu dans deux ans et demi. Actuellement, il s’agit d’un bâtiment de 18 000 mètres carrés couverts, où travaille une centaine de personnes. "Nous allons déplacer notre usine de quelques kilomètres, pour rejoindre des locaux plus neufs et plus grands" assure le dirigeant. Le montant du déménagement n’est pas communiqué.

Le 12 juin 2012, Magiline s'est vu décerner deux trophées par "Chef d'Entreprise Magazine" : "Un pour l'international et un pour l'innovation" précise fièrement Laurent Ostrowsky. Magiline, présent dans 26 pays, a développé 87 brevets internationaux. "Nous sommes présents en Europe et un peu en Afrique, mais nous nous tournons désormais vers l'Asie et des pays comme le Brésil", indique Laurent Ostrowsky.

Quant à l'innovation, elle vient du développement d'une application smartphone, "qui a nécessité un millions d'euros d'investissement". Mise sur le marché en février 2012, elle permet de gérer son équipement de piscine à distance. Une façon d'élargir la palette de services proposés par le fabricant.
 

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle