DES INITIATIVES EN FAVEUR DE L'EMPLOI DES JEUNES

Partager



DES INITIATIVES EN FAVEUR DE L'EMPLOI DES JEUNES



Renault remet au goût du jour la combinaison des PRP (préretraites progressives sur un mi-temps) avec l'embauche de jeunes demandeurs d'emploi de moins de 30ans. Le constructeur prévoit d'en recruter, formation incluse, près de 400, contre 800PRP en 1995. De son côté, Schneider vient d'annoncer avoir accueilli et formé 2000stagiaires dans l'opération Avenir jeunes lancée au sein du groupe en 1993. Avec l'objectif ambitieux d'atteindre le chiffre de 2500 d'ici à la fin de l'année.Tandis qu'EdF-GdF affiche des résulats non moins éloquents, pour l'année 1994: 2110contrats emploi solidarité, dont 650jeunes, 390apprentis, 300jeunes formés dans les écoles de métier, 700contrats de qualification et 1200emplois créés en externe avec la contribution de l'entreprise. Des initiatives bienvenues, alors que, de l'aveu même du Premier ministre, "80000 jeunes de moins de 20 ans n'ont ni emploi, ni formation, ni stage". 25% des moins de 25 ans sont au chômage. Certes, les propositions du comité chargé de la consultation nationale des jeunes, qui incitait à offir à tout jeune sans indemnité ni emploi un stage rémunéré en entreprise, ont un temps séduit le gouvernement, prêt à mettre la main à la poche. Mais, du côté du ministère du Travail, on penche plutôt pour "une logique d'ajustement". C'est-à-dire doper les formations par alternance existantes, dont le chiffre devrait atteindre les 500000 en fin d'année, et non pas multiplier les mesures. Avec une cible prioritaire, les contrats d'orientation rénovés, que Michel Giraud souhaite porter de 6000 en 1994 à 50000 en 1995.

USINE NOUVELLE N°2486

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS