Des horaires de plus en plus atypiques

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Les horaires décalés sont de plus en plus fréquents en France, selon l’Insee. 39 % des personnes en activité – artisans et chefs d’entreprise, cadres et professions intellectuelles, agriculteurs, mais aussi 28 % des ouvriers – ont travaillé au moins un samedi dans le mois précédent l’enquête. 25 % – les mêmes, plus les ouvriers – ont travaillé au moins une fois le soir (entre 20?heures et minuit). Les ouvriers qualifiés des industries de process sont les plus représentés parmi les travailleurs de nuit. Preuve que le labeur du dimanche est répandu : 21 % des personnes ont travaillé au moins un dimanche dans le mois, dont 12 % des ouvriers.
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte