Des grands patrons demandent à payer plus d'impôts

Seize français à très haut revenus ont signé une tribune pour demander la mise en place d'une contribution fiscale exceptionnelle. Ils souhaitent payer un impôt ponctuel, pour contribuer à régler la crise de la dette.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Des grands patrons demandent à payer plus d'impôts

"Nous, présidents ou dirigeants d’entreprises, hommes ou femmes d’affaires, financiers, professionnels ou citoyens fortunés, souhaitons l’instauration d’une "contribution exceptionnelle" qui toucherait les contribuables français les plus favorisés." Beaucoup des grands noms de l'industrie française ont signé cet appel étonnant, préparé et publié par le Nouvel Observateur.

Certains comptent parmi les PDG les plus influents de l'hexagone : Jean-Paul Agon (L’Oréal), Stéphane Richard (Orange), Christophe de Margerie (Total), Franck Riboud (Danone) ou encore Philippe Varin (PSA). Même Liliane Bettencourt souhaite participer plus activement à l'effort collectif.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

En complément de cet appel, le directeur de la rédaction du Nouvel Observateur, Laurent Joffrin, explique dans un article ce que ce texte a de symbolique : "un groupe significatif de grands patrons acceptent un effort supplémentaire, alors même que toute la politique initiale de Nicolas Sarkozy consistait à leur procurer une meilleure protection contre l’impôt."

Une initiative américaine

Cet appel, qui peut pour le moins surprendre face à certaines idées reçues, fait suite à une tribune de Maurice Lévy (PDG de Publicis), qui reprend dans les grandes lignes l'argumentation du milliardaire américain Warren Buffet.

Dans l'édition du 16 août du journal Le Monde, Maurice Lévy affirme un point de vue nouveau en France. "Il me paraît indispensable que l'effort de solidarité passe d'abord par ceux que le sort a préservé." Il s'exprime en sa qualité de président de l'Association française des entreprises privées (AFEP), un des groupes patronaux les plus puissants de France.

Deux jours avant, le milliardaire Warren Buffet publiait une tribune similaire dans le New York Times. Il y est nettement plus percutant que Maurice Lévy. "Nos dirigeants ont appelé à un sacrifice partagé. Mais quand ils ont fait cette demande, ils m'ont épargné." Cette position n'est pas nouvelle pour Buffet : dès 2007, il exprimait le même point de vue.

En lisant le texte de l'appel des riches français, on découvre que le virage idéologique n'est pas si radical qu'il n'y paraît. Ils demandent à ce que leur contribution s'inscrivent "dans un effort plus global de réforme". Dès le 16 août, Maurice Lévy demandait "une profonde réforme de nos structures administratives et de nos systèmes sociaux, pour pouvoir à l'avenir réduire drastiquement nos coûts".

Rien de tout ça chez Buffet, qui termine sa tribune ainsi : "Mes amis et moi avons été choyés trop longtemps par un congrès amical avec les milliardaires. Il est temps pour le gouvernement de devenir sérieux au sujet des sacrifices partagés."

Partager

NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS