L'Usine Aéro

Des fissures sur le Falcon 9 remettent en cause les vols habités de SpaceX

Léna Corot ,

Publié le

Vu sur le web Des fissures ont été découvertes sur la turbopompe du Falcon 9, selon le Government Accountability Office (GAO). Le Wall Street Journal, qui révèle cette information, précise que la Nasa et SpaceX étaient au courant de ce problème qui retardera probablement les vols habités que la société d'Elon Musk veut mener.

Des fissures sur le Falcon 9 remettent en cause les vols habités de SpaceX © SpaceX

Un nouveau problème de sécurité détecté sur le lanceur Falcon 9 de SpaceX. L'organisme d'audit, d'évaluation et d'investigation du Congrès des Etats-Unis (Government Accountability Office, GAO) a trouvé des fissures au niveau du système d'injection du moteur de la fusée, relate le Wall Street Journal.

Ce problème découvert au niveau de la turbopompe semble être récurent selon le GAO qui doit prochainement dévoiler son rapport. Ce sera le premier rapport public identifiant un problème aussi sérieux sur le lanceur Falcon 9, précise le Wall Street Journal.

Les pièces sujettes à ces fissures récurrentes sont considérées comme des éléments essentiels pour la sûreté de la fusée et ce problème pourrait nécessiter un changement du design du Falcon 9, détaille le Wall Street Journal. La Nasa aurait déjà prévenu à plusieurs reprises SpaceX que de telles fissures n'étaient pas acceptables pour des vols habités, ajoute le quotidien américain.

SpaceX et la NASA ont déjà connaissance de ce problème

Ces fissures ont été découvertes car Elon Musk a décalé d'au moins deux semaines le prochain lancement commercial, attendant que le pas de tir de Cap Canaveral soit complètement réparé. De nouveaux tes tests au sol, révélant ce problème, ont ainsi été réalisés en attendant la fin des travaux. Le prochain lancement commercial de SpaceX n'est pas attendu avant la mi-février.

SpaceX était au courant de ce problème de fissures depuis plusieurs mois voir même des années. Et la Nasa a expliqué être en discussion avec SpaceX sur cette question et avoir potentiellement trouvé une solution à ce problème. 

Cette nouvelle révélation intervient au pire moment pour SpaceX qui souhaitait doubler le nombre de lancement cette année, en passant de 8 à 16. Cette hausse de cadence devant permettre à la société d'Elon Musk de répondre aux attentes de la Nasa pour obtenir la certification lui permettant de réaliser des vols habités. A l'origine, SpaceX souhaitait envoyer sa première capsule habitée en 2018. Mais ce vol semble maintenant être retardé.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte