Dès février, vous pourrez convertir votre véhicule thermique en électrique grâce au retrofit

L’arrêté ministériel autorisant le retrofit est en cours de consultation à l’échelle européenne. Il doit entrer en vigueur le 13 février prochain. Plusieurs entreprises sont déjà sur la ligne de départ. Explications avec le secrétaire général de l’Association française du retrofit électrique.

Partager

Dès février, vous pourrez convertir votre véhicule thermique en électrique grâce au retrofit
Un modèle test de voiture retrofitée par la start-up Transition One.

AIRe, l’Association française du retrofit électrique, réunit sept entreprises du secteur. Son secrétaire général, Aymeric Libeau, par ailleurs fondateur de la start-up orléanaise spécialisée dans le domaine Transition-One, a répondu aux questions de l’Usine Nouvelle.

L'Usine Nouvelle.- Qu’est-ce que le retrofit et pourquoi était-ce impossible avant ?

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Aymeric Libeau.- Le retrofit consiste à changer le moteur de votre ancien véhicule thermique pour le remplacer par un ensemble moteur électrique et batterie. Plusieurs obstacles rendaient la conversion complexe voire impossible avant. Il fallait obtenir l’accord du constructeur et faire ré-homologuer la voiture. Nous avons travaillé en 2019 avec le ministère des Transports sur une nouvelle réglementation. Avec ce texte, seule la motorisation électrique nouvellement installée devra être homologuée. Le texte est en ce moment devant la Commission européenne à titre consultatif. Les pays membres ont jusqu’au 12 février pour donner leur avis sur ce texte, qui prendra ensuite la forme d’un arrêté ministériel. On pourra alors commencer à convertir des voitures de particuliers et d’entreprises à l’électrique.

A LIRE AUSSI

En combien de temps êtes-vous capable de convertir un véhicule et pour quel coût?

Nous sommes dans une approche industrielle, nous remplaçons uniquement le moteur thermique par une batterie et un contrôleur. L’opération prend quatre heures. Le prix par véhicule est de 5 000 euros après déduction des subventions publiques liées au passage à un véhicule propre. Chaque entreprise de notre association a son domaine de prédilection. Par exemple Retrofuture est spécialisée dans les voitures anciennes, tandis que Faraday Aerospace convertit les avions.

Tous les véhicules sont-ils convertibles ?

Chez Transition-One, notre modèle s’appuie pour l’instant sur un type de batterie unique pour des petites voitures et des petits trajets. La batterie permet de faire 100 kilomètres pour une vitesse maximale de 110 km/h. Neuf modèles sont disponibles à la conversion pour l’instant. Il s'agit plutôt de citadines, sauf la Renault Kangoo. Nous allons proposer de nouveaux modèles en 2020. Depuis le 17 décembre, le service de précommandes est disponible sur notre site. Je ne peux pas vous donner les chiffres pour l’instant, mais le modèle le plus plébiscité est la Fiat 500.

A LIRE AUSSI

Quelles économies cela génère-t-il pour un particulier ?

On estime que les modèles que nous proposons au retrofit coûtent entre 7 et 9 euros tous les 100 kilomètres, rien que pour le carburant. Le passage à l’électrique réduit ce coût à moins de 2 euros. Une voiture électrique demande également 30% d’entretien en moins.

Quelles sont vos ambitions pour l’année 2020 ?

On estime le marché à 700 000 véhicules. Nous aimerions bâtir un réseau de partenaires à travers la France. L’ambition serait d’ouvrir des zones dédiées au retrofit chez des garagistes indépendants dont l’activité baisse (notamment du fait d’une plus grande autonomie des véhicules modernes). Après avoir suivi une formation pour s’assurer d’un contrôle qualité, le retrofiteur serait agréé par notre entreprise. Une quarantaine de garages m’ont fait part de leur intérêt. Le retrofit a aussi de beaux jours devant lui si l'on prend en compte les mesures visant à établir progressivement des zones à faibles émissions dans les villes, qui doivent restreindre l’accès à certaines zones urbaines aux véhicules polluants.

Hubert Mary Journaliste web

Partager

NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Paris - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE
ARTICLES LES PLUS LUS