Des F-15E de Boeing pour envoyer des microsatellites dans l'espace à moindre coût

La Darpa (agence américaine pour les projets de recherche avancée de défense) a demandé à Boeing de concevoir un lanceur de satellites très légers - moins de 45 kg - qui pourrait être largué par des avions de chasse comme son F15-E. Cette nouvelle méthode réduirait de 66% les coûts de mise en orbite des microsatellites.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Des F-15E de Boeing pour envoyer des microsatellites dans l'espace à moindre coût

Les avions de chasse pourront bientôt permettre de placer des satellites en orbite. L'agence américaine pour les projets de recherche avancée de défense, la Darpa, a en effet demandé à Boeing de concevoir et de produire les premiers exemplaires de lanceurs d'un nouveau genre à travers un contrat de 30,6 millions de dollars qui court jusque début 2015.

un lancement pour moins d'un million de dollars

Comme le montre les vues d'artistes du concept mises en ligne par Boeing, l'engin revêt la forme d'un missile long de 7,3 mètres et sera placé sous le fuselage d'un F-15E Strike Eagle, produit par l'avionneur américain. Ce projet s'inscrit dans le cadre du programme "Airborne Launch Assist Space Access" (Alasa). Annoncé en 2011, ce programme prévoit de trouver un moyen d'envoyer dans l'espace des satellites de moins de 45 kilogrammes (micro ou nanosatellites) pour moins d'un million de dollars.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

D'après Boeing, ce lanceur pourrait permettre de réduire de 66% les coûts de mise en orbite de microsatellites. En comparaison avec un lancement réalisé par une fusée à usage unique qui nécessite une longue préparation, cette solution serait également plus simple à mettre en œuvre : les avions de chasse sont opérationnels à tout moment et il n'y aurait pas besoin d'attendre une fenêtre de tir.

Une navette hypersonique en préparation

Pour réduire à moins de cinq millions d'euros les coûts de lancement des satellites de taille plus importante, entre 1 300 et 2 300 kilos, la Darpa planche aussi sur un projet de navette réutilisable : le programme XS-1 ("Experimental SpacePlace"). Cet appareil pourrait notamment atteindre des vitesses hypersoniques (à partir de Mach 5 environ mais la Darpa a évoqué l'objectif ambitieux de Mach 10). Le premier vol du XS-1 est prévu pour 2017.

Julien Bonnet

Partager

NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS