L'Usine Aéro

Des expos estivales placées sous le signe de l'aérospatiale

Elodie Vallerey , ,

Publié le

Paris, Toulouse, Nice et même Londres accueillent cet été des expositions sur le thème de l’aéronautique et du spatial. Scientifiques, ludiques, mais surtout pédagogiques, elles sont l'occasion pour les vacanciers d'en savoir plus sur des secteurs qui continuent de faire rêver.

Des expos estivales placées sous le signe de l'aérospatiale © Mika Stetsovski - Flickr - C.C.

Toulouse, passion aéronautique

La capitale française de l’aéronautique est souvent le terrain d’expositions liées au secteur d’activité qui porte toute la région Midi-Pyrénées. Cet été, la Ville de Toulouse organise l’exposition "Toulouse, passion aéronautique", au sein de la cour Henri-IV du Capitole, conçue en partenariat avec Airbus. L’occasion de retracer des décennies d’histoire aéronautique dans la Ville rose pour (re)découvrir les avions mythiques de la construction aéronautique régionale, de la Caravelle au Concorde, en passant par l'A380 et le dernier-né, l’A350. Une "aventure industrielle" retracée dans le ventre de la carlingue d’un long-courrier.

Jusqu'au 30 septembre. Métro ligne A, station : Capitole. Entrée libre du lundi au vendredi de 6h30 à 20h30 ; samedi de 8h à 19h et dimanche de 10h à 19h.

L’Aviation Experience d’Emirates à Londres

Début juillet, la compagnie aérienne Emirates a inauguré à Londres "Aviation Experience", une attraction destinée aux fans d’aéronautique et d’aviation.  Vous pourrez visiter le poste de pilotage d’un A380 grandeur nature, découvrir l’intérieur d’un nez d’avion, un hologramme en 3D du mécanisme interne d’un avion, une projection-vidéo HD... Quatre simulateurs de vols (sur Airbus A380 et Boeing 777) sont également proposés aux visiteurs.

Ouvert au public tous les jours de 8h à 19h, péninsule de Greenwich, métro North Greenwich, sud de Londres. Adultes : 3 £ ; enfants de moins de 12 ans : 1,5 £. Expérience sur simulateur de vol Emirates : 45 £  pour 30 minutes sur réservation (http://www.aviation-experience.com).

Nice a la tête dans les étoiles

La Côte d’Azur réunit certes son lot de stars sur la Croisette au mois de mai lors du Festival de Cannes, mais à Nice aussi, cet été, vous pourrez avoir la tête dans les étoiles. Le Parc Phoenix, espace vert de quatre hectares à l’entrée de Nice, accueille l’exposition "Où sont les étoiles ? Gaïa, l'arpenteur de l’espace", avec, à l’honneur, le satellite Gaïa qui sera lancé à l’automne 2013. Conçu par Astrium et opéré par l’Agence spatiale européenne, Gaïa est une mission d’astronomie visant à étudier la formation, la situation actuelle et l’évolution de la Voie lactée (la galaxie dans laquelle se situe le Système solaire). Plusieurs maquettes de satellites et d’objets liés à l’observation du ciel permettront au visiteur d’être en immersion dans les étoiles, de découvrir le lancement, le fonctionnement et les objectifs du satellite Gaïa à travers des panneaux illustrés à la portée des enfants.

Jusqu’au 15 septembre, Parc Phoenix, 405, Promenade des Anglais, Nice. Salles Floréal et prairial. Entrée : 2 €. Tous les jours, de 9h30 à 19h30.

Les villes vues de l'espace

Et si vous profitiez d'un trajet en transport en commun pour en prendre plein les yeux ? Sur la ligne B du RER francilien, à la station Luxembourg, le Centre national d'études spatiales (Cnes) et la RATP ont mis en place l'exposition "Ma ville par satellite". Des images captées par les satellites Pléiades 1A, 1B et Spot, avec pour lignes directrices l'écologie et les problématiques urbaines. Villes de nuit, villes-spectacles (Dubaï...), villes d'Afrique, concept de trame bleue et verte... autant de thèmes affichés en 16 mètres sur 5 sur des panneaux le long des quais du RER.

Jusqu'en janvier, aux horaires d'ouverture de la gare RER Luxembourg. Paris 6e.

Le satellite Corot à l'honneur au Bourget

Le Musée de l'Air et de l'Espace de Paris-Le Bourget accueille cet été une exposition sur la mission spatiale Corot, du nom de ce satellite d'observation qui a passé plus de six ans en orbite. A travers maquette, images, bornes interactives, film, instruments, le visiteur est amené à décortiquer l’anatomie d’un satellite tel que CoRoT, ses méthodes, et à découvrir la diversité des systèmes planétaires.

Jusqu'au 29 décembre, de 10h à 18h. Musée de l'Air et de l'Espace, hall 11, Aéroport de Paris-Le Bourget. Entrée libre.

Elodie Vallerey

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte