L'Usine Santé

Des ex-salariés de Bristol-Myers Squibb gagnent aux Prud'hommes

, , ,

Publié le

Le tribunal de Tulle a reconnu le 12 septembre que leur licenciement était abusif. Ils vont recevoir l'équivalent de six mois de salaire.

Des ex-salariés de Bristol-Myers Squibb gagnent aux Prud'hommes © D.R.

"C'est une immense satisfaction morale pour ces salariés qui se sont investis durant des années dans leur entreprise, avant de vivre dans le doute et l'incertitude", a déclaré l'avocat des ex-salariés de Bristol-Myers Squibb (BMS), Maître François Ruffié.

En juillet 2010, le groupe pharmaceutique BMS a décidé de fermer son site de Meymac (Corrèze), et de licencier ses 66 salariés. Le tribunal des Prud'hommes de Tulle a reconnu que ce licenciement était "sans cause réelle et sérieuse".

"Je suis satisfait que le sort injuste qui leur a été fait soit reconnu et que si ce les licenciements économiques ne sont pas interdits, on peut au moins faire en sorte qu'ils coûtent le plus cher possible à l'entreprise", a déclaré leur avocat.

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte