Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Des étudiants d'université qui lancent un nanosatellite... c'est à Montpellier que cela se passe

Sylvie Brouillet , , , ,

Publié le

50 étudiants montpelliérains et nîmois ont contribué durant leurs stages et thèses à la mise au point du nanosatellite Robusta 1B, que lancera fin avril par la fusée indienne PSLV. Il prend la suite de Robusta, 1er nanosatellite étudiant français, lancé en 2012. Un troisième projet impliquera 300 étudiants jusqu’en 2019... Forte de ces expériences, l’université de Montpellier mettra en orbite à la rentrée 2017 un Master en Ingénierie Spatiale.

Des étudiants d'université qui lancent un nanosatellite... c'est à Montpellier que cela se passe
Salle d'ingenierie concourrante du centre spatial universitaire de Montpellier
© DR

Fabriqué de A à Z par une cinquantaine d’étudiants de l’université de Montpellier, le nanosatellite Robusta 1B de format Cubesat (10 cm3 et 1 kg) sera lancé par l’agence spatiale indienne ISRO fin avril ou en mai, selon les conditions météo. Conçu entre 2012 et 2015, cofinancé par la Fondation Van Allen de l’Université de Montpellier et le Cnes dans le cadre du projet Janus, Robusta 1B aura pour mission de valider une norme de test aux radiations et un nouveau bus de communication. Ce sera le deuxième nanosatellite de l’université de Montpellier, son grand frère Robusta ayant été lancé depuis Kourou en Guyane en février 2012. Un autre projet spatial montpelliérain, initié depuis 2013, impliquera 300 étudiants : "Méditerranée" (triple Cubesat) pourra pointer un point précis de la Terre pour collecter des données environnementales, qui seront transmises à Météo France afin d’améliorer la prévision des épisodes cévenols. Il serait prêt à être lancé en 2019.

Immersion professionnelle au centre spatial universitaire

Accompagnée par les agences spatiales Cnes et ESA et soutenue par la région Occitanie, la Fondation Van Allen finance les travaux étudiants alimentant la stratégie nanosatellites montpelliéraine. Via 400 000 euros par an, la Fondation a déjà financé 70 étudiants stagiaires du Master au DUT, six doctorants en thèse de recherche, un post-doctorant..., et des postes d’encadrement.
Les étudiants sont mis en situation professionnelle dans le nouveau bâtiment du Centre spatial universitaire (CSU) Montpellier-Nîmes, inauguré le 7 mars par le secrétaire d’Etat à l’Enseignement supérieur et la Recherche.

Depuis un an, le CSU héberge acteurs de la formation, équipes de recherche, sociétés privées et un incubateur de start-up. Construit pour plus de 7 millions d’euros, il été financé par la Caisse des Dépôts et la région Occitanie. Le CSU possède des ateliers mécanique et électronique, une salle d'ingénierie concourante pour concevoir les systèmes, une salle blanche pour assembler, une salle de radiocommunication et de contrôle pour communiquer et diriger le nanosatellite dans l'espace.?

Nouveau Master Ingénierie des Systèmes Spatiaux

L’Université de Montpellier capitalise sur ces travaux : elle lance à la rentrée 2017 une formation post-bac spécialisée dans le spatial, le Cursus Master Ingénierie des Systèmes Spatiaux (CMI ISS) piloté par Frédéric Wrobel. L’intégration est aussi possible au niveau Licence 3, car la spécialisation se situe principalement en 4e et 5e année. Le Master en Ingénierie Spatiale propose un enseignement généraliste en électronique et un enseignement en ingénierie spatiale (architecture des systèmes spatiaux, contraintes de l’environnement spatial, effets des radiations, architecture informatique gestion bord, stabilisation et pointage, assurance produit et développement). Les stages peuvent commencer dès la première année sur les nanosatellites du CSU ou chez des partenaires du secteur spatial.
 

Ce que les etudiants ont appris du Projet Robusta 1B :

 

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle