Environnement

Des drones pour mesurer la pollution

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Des étudiants du groupe Ionis (Sup’Biotech, Ionis-STM, Epita…) planchent sur Quantifly, un projet d’analyse quantitative de la pollution atmosphérique par drone. Ils vont utiliser un système biologique à même de détecter des polluants, en modifiant le génome de bactéries pour les rendre bioluminescentes en présence de certains composés organiques volatils, comme le benzène et le toluène. Puis ils embarqueront ces systèmes dans un drone piloté par ordinateur, afin de couvrir de larges zones et de cartographier la pollution en 3 D. Des partenariats ont été noués avec des entreprises. Le projet sera présenté en octobre à l’Igem (International genetically engineered machines), un concours international de biologie de synthèse organisé par le MIT.
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte