L'Usine Agro

Des données sur la recyclabilité des produits dans les codes-barres

Franck Stassi , , , ,

Publié le

Vu sur le web Les codes-barres des produits de grande consommation devraient prochainement intégrer des données liées aux emballages et à leur fin de vie, accessibles au consommateur via des applis courantes, grâce à un partenariat entre Citeo et l’organisme de standardisation GS1.

Des données sur la recyclabilité des produits dans les codes-barres
Les emballages disposeront de données personnalisées intégrées dans les codes-barres.
© ©Eco-Emballages/William Alix /Sipa Press

Vous connaissiez les QR codes pour disposer d’informations supplémentaires sur un produit. Il y a pourtant un moyen plus simple et universel : le code-barres. L’éco-organisme Citeo, issu du rapprochement entre Eco-Emballages et Ecofolio, et l’organisme de standardisation GS1 (42 000 entreprises adhérentes en France et plus de 2 millions dans le monde) ont annoncé avoir initié un partenariat afin d’inclure dans les codes-barres des informations relatives à l’emballage – et non plus seulement au contenu – et à ses modalités de tri et de recyclage.

Les consommateurs mieux informés sur le tri

"Cette collaboration va nous permettre de disposer d’informations sur la performance environnementale de l’emballage comme le taux de recyclabilité ou l’intégration de matière recyclée, des informations qui pourront orienter le geste de tri des consommateurs", se réjouit Jean Hornain, directeur général de Citeo.

Pour arriver à ce résultat, les marques et les distributeurs devront recenser leurs besoins liées à la digitalisation et au partage de données sur la composition des emballages ménagers et à leur fin de vie. Les déclarations administratives liées à la mise en marché des emballages devraient également être simplifiées à l’occasion. Un groupe de travail doit définir un référentiel d’ici dix-huit à vingt-quatre mois.

En scannant le code-barres dans les applications de Citeo ou des applications tierces (de type Yuka, par exemple), les consommateurs pourront accéder à des informations sur la recyclabilité des emballages, et identifier si l'emballage est bien éligible au tri sélectif. L'éco-organisme accèdera, quant à lui, à des données supplémentaires standardisées afin d’enrichir ses fiches produits et ses statistiques sur le marché.

Plus d'informations dans l'article d'Emballages Magazine

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte