Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

Des chercheurs brésiliens développent un pansement cicatrisant à base d’ananas

Cédric Soares , , , ,

Publié le

Des chercheurs brésiliens ont démontré le potentiel de la broméline extraite de l’ananas dans le développement de pansements cicatrisants en l’associant à des fibres de nanocellulose pouvant également être issues du fruit.

Des chercheurs brésiliens développent un pansement cicatrisant à base d’ananas
Des ananas
© DENIS/ REA LSA

L’ananas n’a pas fini de livrer son potentiel. Une équipe chercheurs brésiliens de l’université de Campinas et de l’université de Sorocaba a réussi à développer un pansement cicatrisant à partir du fruit tropical.

Pour arriver à ce résultat, les scientifiques ont plongé pendant 24 heures des lamelles de nanocellulose bactérienne (BNC) dans une solution de broméline obtenue à partir d’ananas. L’enzyme aux vertues anti-inflammatoires est présente dans les feuilles et les tiges du fruit. Elle est déjà utilisée dans le traitement médical de nombreuse pathologies comme la "polyarthrite rhumatoïde, la trombophlébite, les hématomes, les inflammations buccales, les ulcères diabétiques, les inflammations rectales ou périrectales”, expliquent les travaux publiés dans la revue scientifique Nature. Appliquée à une blessure, la broméline détruit les protéines des peaux mortes, permettant une bonne oxygénation de la plaie.

Quant aux fibres de BNC, elles ont la particularité d’être “biocompatibles, élastiques, transparentes”. Elles “maintiennent un environnement humide dans la plaie et peuvent absorber les suintements", détaille l’étude. Ce matériau peut être obtenu à partir de végétaux, notamment de fruits dont l'ananas mais aussi la banane.

La nanocellulose booste les propriétés de la broméline

D’après les résultats, l’exposition du BNC à la broméline “peut multiplier par 9 l’activité antimicrobienne” de l'enzyme. Les pansements de BNC-broméline s’annoncent prometteurs pour “minimiser le temps de cicatrisation, réduire le risque d’infection et favoriser le confort du patient et le soulagement de la douleur”, expliquent les chercheurs dans leurs conclusions.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle