Des centrales nucléaires flottantes parées contre les tsunamis

Comment construire une centrale nucléaire au Japon qui soit invulnérable aux tsunamis ? Le MIT a la solution : la placer directement en mer. Un projet qui peut sembler fou, mais qui est en réalité une piste très sérieuse.

Partager
Des centrales nucléaires flottantes parées contre les tsunamis

La catastrophe nucléaire de la centrale Fukushima Daiichi qui s'est produite en 2011 n'a pas été directement causée par le tremblement de terre ni par le tsunami. Ce sont les effets secondaires, l'interruption du refroidissement des réacteurs pour être précis, qui en furent responsables.

Pour combattre ce type d'événement, une équipe de chercheurs du MIT et des universités du Wisconsin et de Chicago a développé un concept de centrale flottante située en mer, comme une plate-forme pétrolière. Il a été présenté au Small Modular Reactors Symposium, un événement organisé par l'ASME (American Society of Mechanical Engineers).

Bien que l'idée de construire une centrale flottante ne soit pas nouveau en soi (la Russie a un projet en cours), l'avantage de ce concept est sa résilience aux phénomènes naturels. En effet, une centrale de ce type se trouvant à 10 km des côtes et ancrée dans une zone d'une centaine de mètres de profondeur ne serait pas affectée par un tremblement de terre ou un raz-de-marée. Et ce nouveau type de centrale serait refroidi directement par l'eau de mer même en cas d'accident grave, ce qui empêcherait en toute circonstance la fusion des crayons de combustible à l'intérieur du cœur des réacteurs.

FABRIQUÉE COMME UN PORTE-AVION

Le concept s'appuie sur deux technologies en particulier : les réacteurs à eau légère (REL) et les plate-formes pétrolières modernes. Les centrales pourraient être fabriquées dans des chantiers navals avant d'être acheminées vers leur destination finale, à une dizaine de kilomètres des côtes. Elles seraient alors arrimées au fond marin. L'électricité générée serait transférée vers la terre par des câbles sous-marins. Cela présente l'avantage d'une fabrication standardisée dans un environnement spécialisé, et le démantèlement serait également grandement simplifié : il suffirait d'amener la centrale dans un chantier naval dédié, comme cela se fait notamment pour les sous-marins et porte-avions nucléaires de l'US Navy.

De plus, l'installation des centrales serait facilitée, car elles pourraient être relativement proches des habitations sans pour autant empiéter sur un terrain habitable. La centrale étant éloignée en mer, les dangers pour les populations en cas d'accident quel qu'il soit seraient de plus quasiment nuls. Enfin, en utilisant un design tout-acier, les coûts et les délais de construction devraient être fortement réduits, le béton en étant en général le principal responsable de ces aléas.

Les chercheurs considèrent l'Asie comme le marché idéal pour ce nouveau genre de centrale, étant donné le haut risque de tsunami et les besoins grandissants en énergie de cette région du monde.

Ci-dessous, une vidéo de démonstration du concept :

SUR LE MÊME SUJET

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

CHEF DE PROJET IT F/H

Safran - 22/11/2022 - CDI - Vélizy-Villacoublay

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

49 - Cholet

Prestation de surveillance et de sécurité par vigile de l'accueil de la CAF de Maine-et-Loire

DATE DE REPONSE 06/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS