Des camions roumains pour l'armée américaine

Située à Brasov au centre du pays, l'usine Roman SA fournira environ 360 véhicules construits sur mesure pour des opérations d'assaut et de transport de troupes.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Des camions roumains pour l'armée américaine

Jamais deux sans trois. Après les deux appels d'offres du Département de la défense américain gagnés en 2004 et 2009, l'usine roumaine récidive. Elle annonce la signature en novembre prochain d'un nouveau contrat avec le Pentagone pour la livraison de 360 camions militaires. Destinés aux opérations militaires (assaut et transport de troupes) sur les différents théâtres d'opérations sur lesquels sont engagés les militaires américains et notamment en Irak et en Afghanistan, ces camions sont conçus et fabriqués sur mesure par l'usine roumaine.

Le montant du contrat n'a pas été dévoilé, mais il peut être évalué à plusieurs centaines de millions de dollars. Une véritable bouffée d'oxygène pour l'usine qui a traversé une mauvaise passe en 2010. Son chiffre d'affaires a été 2,5 fois plus petit qu'en 2009 (32 millions d'euros). L'usine emploie environ 3000 personnes.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Véritable rescapée de la période de transition qu'a connu le pays après 1989, l'usine roumaine qui fabrique aussi des bus, des véhicules pour l'industrie pétrolière, des tracteurs, etc., a déjà livré 1000 camions à l'armée américaine entre 2005 et 2010.

Installée sur environ 115 hectares, l'usine fabrique des camions depuis près de 90 ans. Son histoire récente est très mouvementée : des grèves à répétitions, des licenciements, plusieurs tentatives avortées de privatisation… Jusqu'à son privatisation en 2004, l'usine n'a pas trouvé la rentabilité et a enregistré des pertes abyssales provoquées par un management défectueux et la recherche des profits rapides par certains politiciens.

Ces politiciens voulaient surtout récupérer le métal et transformer le terrain occupé par l'usine en un joli quartier résidentiel. Appelés à la rescousse, certains "spécialistes" étrangers assuraient que c'était la seule démarche viable, "parce que les roumains ne peuvent pas fabriquer des camions de qualité."

Reprise par un investisseur roumain, l'usine a connu une transformation radicale après 2004. La production a été relancée, le bureau d'études a conçu de nouveaux véhicules dont le rapport prix/performances a convaincu un bon nombre de clients, surtout à l'exportation. Dont l'armée américaine…

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS