Des cadres d'Alstom et Siemens arrêtés en Italie pour soupçons de corruption

MILAN (Reuters) - La police italienne a arrêté 13 personnes, dont des dirigeants des filiales locales d'Alstom et de Siemens, dans le cadre d'une enquête sur des soupçons de corruption dans l'attribution de contrats pour le métro de Milan, a annoncé le parquet mardi.
Partager
Des cadres d'Alstom et Siemens arrêtés en Italie pour soupçons de corruption
La police italienne a arrêté 13 personnes, dont des dirigeants des filiales locales d'Alstom et de Siemens, dans le cadre d'une enquête sur des soupçons de corruption dans l'attribution de contrats pour le métro de Milan, a annoncé le parquet mardi. /Photo prise le 17 mars 2020/REUTERS/Alberto Lingria

Parmi les personnes interpellées figurent aussi des responsables d'ATM, la régie de transport de Milan, et des cadres d'Engineering Informatica, un fournisseur de services informatiques, et de trois autres entreprises sous-traitantes.

"Nous venons juste d'être informés des faits. Une enquête est actuellement en cours et nous coopérons avec les autorités", a écrit un porte-parole d'Alstom dans un courriel adressé à Reuters.

Une porte-parole d'Engineering Informatica a dit que l'entreprise avait été informée de l'enquête ce mardi. "Nous examinons les circonstances de cette enquête et n'avons rien à ajouter à ce stade", a-t-elle déclaré.

Siemens et les autres entités citées par le parquet milanais n'ont pas répondu dans l'immédiat aux demandes de commentaires.

Le parquet a souligné que les entreprises elles-mêmes étaient aussi visées par l'enquête, le droit italien rendant toute société responsable des agissements de ses dirigeants.

Les personnes arrêtées sont soupçonnées de corruption, manipulation d'appels d'offres, détournement de fonds, abus de pouvoir et faux en écriture.

Les versements suspects s'élèvent à 125.000 euros, payés ou promis entre octobre 2018 et juillet 2019, en relation avec huit appels d'offres d'une valeur de 150 millions d'euros.

La police a effectué des perquisitions à des domiciles et des bureaux dans 15 villes dans le cadre de cette enquête.

(Emilio Parodi; version française Bertrand Boucey)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS