Des boues d'épuration dans la rivière après un dysfonctionnement à l'usine Candia de Lons

Des rejets de boues d'épurations en provenance de l'usine Candia de Lons (Pyrénées-Atlantiques) ont eu lieu en fin de semaine dernière dans le Gave de Pau. Le directeur de l'usine réagit à cette pollution, filmée par un kayakiste. En cause, un dysfonctionnement de la station d'épuration.

Partager

Des boues d'épuration dans la rivière après un dysfonctionnement à l'usine Candia de Lons
L'usine Candia de Lons (groupe Sodiaal)

La vidéo est impressionnante. Elle a été filmée en fin de semaine dernière par un kayakiste lors d'une descente dans le Gave de Pau, avant d'être publiée sur Facebook et repérée par France Bleu Bearn lundi 31 juillet. Cette mousse marron à la surface de l'eau provient de la station d'épuration de l'usine Candia de Lons (Pyrénées-Atlantiques), cogérée avec la Saur. "un dysfonctionnement qui n'a rien de normal", se désole Jean-Luc Persais, directeur du site. "Nous sommes vraiment désolés, il s'agit d'un débordement des boues de la station, provenant du bassin de décantation". Pas de produits laitiers ou de produits de nettoyage donc, mais "des bactéries mortes", relativise-t-il.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

En cause, un relargage important de saumure ( de l'eau et du sel) en provenance de la fromagerie. Un cocktail que n'ont pas apprécié les bactéries présentes dans la station et chargées de traiter les eaux de l'usine.

Forte augmentation de la production

La station traite les eaux en provenances de la laiterie industrielle Candia et des Fromageries Occitanes, toutes deux appartenant au groupe Sodiaal. Des investissements conduits récemment ont permis de doubler en deux ans la capacité de production de ces deux sites. "La laiterie est également passée d'une production 100% lait blanc à du lait, de la crème, des briquettes Candy'up...", explique le directeur. Une augmentation de production et une diversification qui ont demandé des aménagements sur la station d'épuration. "Début 2017 nous y avons investi 200 000 euros. Depuis ça va mieux, malheureusement ce relargage momentané montre qu'il y a encore des réglages à améliorer", poursuit-il. "Nous travaillons avec la Dreal, et au besoin nous sommes ouverts à de nouveaux investissements sur la station". L'entreprise s'est engagée à nettoyer le cours d'eau.

Partager

NEWSLETTER Agroalimentaire
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 26 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    CANDIA
ARTICLES LES PLUS LUS