Des banques japonaises veulent poursuivre Toshiba en justice

(Reuters) - Des banques japonaises se préparent à poursuivre en justice Toshiba à la suite d'un scandale comptable qui a éclaté en 2015, une nouvelle avanie pour le conglomérat industriel qui s'apprête à inscrire dans ses comptes des charges de dépréciation de plusieurs milliards de dollars.
Partager

Toshiba a annoncé vendredi qu'il placerait une participation minoritaire dans sa filiale mémoires pour couvrir cette charge et ajouté que ses activités nucléaires à l'étranger, source de ses déboires financiers, faisaient dorénavant l'objet d'un examen.

Le président du groupe, Shigenori Shiga est prêt à quitter son poste, assumant la responsabilité de cette charge évaluée à six milliards de dollars (5,6 milliards d'euros), selon la presse locale.

"Aucune explication n'a été fournie à l'ampleur des pertes qui vont être enregistrées ou sur la manière dont l'entreprise a l'intention de contrôler les risques à l'avenir", écrit Takeshi Tanaka, analyste chez Mizuho Secruties, dans une note à ses clients.

Mitsubishi UFJ Trust and Banking Corp a annoncé lundi qu'elle se préparait à réclamer un milliard de yens (8,1 millions d'euros) en dommages et intérêts au nom de ses clients, des fonds de pension, après la chute de l'action de Toshiba qui a suivi le scandale comptable révélé en 2015. La banque est une filiale de Mitsubishi UFJ Financial Group.

Sumitomo Mitsui Trust Bank et Mizyho Trust & Banking Co se préparent à engager des poursuites similaires, ont rapporté des sources proches du dossier, préférant garder l'anonymat.

Aucun représentant de ces deux banques n'a souhaité s'exprimer.

En octobre dernier, Toshiba a révélé qu'un groupe d'investisseurs, essentiellement des institutions étrangères, avait décidé de le poursuivre devant un tribunal de Tokyo et lui réclamait des dommages et intérêts de 16,7 milliards de yens (147,6 millions d'euros) après le scandale comptable de 1,3 milliard de dollars (1,18 milliard d'euros) dévoilé l'an dernier.

L'action Toshiba a clôturé en baisse de 3,69% à la Bourse de Tokyo, qui a enregistré un repli de 0,51%.

(Makiko Yamazaki et Taiga Uranaka, Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé(e) de Certification Clients Agroalimentaires (F-X-H)

BUREAU VERITAS - 10/11/2022 - CDD - Cesson Sévigné

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

56 - BRECH

Résidence Opale, construction de 25 logements à Brech..

DATE DE REPONSE 10/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS