Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Des ateliers créatifs pour le made in France

Aurélie Barbaux ,

Publié le

Made in France Avec son Tour du made in France, la Camif propose à ses clients et collaborateurs des sessions de création partagée dans les usines de ses fournisseurs.

Des ateliers créatifs pour le made in France
Des rencontres entre clients, fabricants et distributeurs. Ici, dans l’atelier de La Nouvelle Fabrique de Pantin.
© D.R.

Samedi 20 juin, 10 h 30. Emery Jacquillat, le PDG de Camif Matelsom, a donné rendez-vous à une vingtaine de clients et à une dizaine de collaborateurs au 19, rue Charles-Auray, à Pantin (Seine-Saint-Denis). C’est là, dans un ancien atelier de verriers, que vient de s’installer La Nouvelle Fabrique, une usine de proximité inspirée des fablabs. Cinq PME y mutualisent leurs équipements pour produire objets, meubles et luminaires en verre, en bois ou à partir d’impression 3 D. C’est la dernière des douze étapes du Tour du made in France, organisé par l’ex-centrale d’achat des enseignants chez quelques-uns de ses 83 fournisseurs. Reprise il y a cinq ans par le fondateur de Matelsom.com (vente de matelas en ligne), elle s’est recentrée sur les équipements pour la maison durable, fabriqués de préférence en France. Avec succès. Le site Camif.fr a enregistré un chiffre d’affaires de 40 millions d’euros en 2014, réalisé à 70 % par les ventes de produits made in France. Les articles proposés sur le site sont à 99 % d’origine européenne (composants, lieu de fabrication).

Mais les trente personnes réunies dans l’usine de La Nouvelle Fabrique ne sont pas qu’en simple visite. Vincent Guimas, le cofondateur et gérant de l’entreprise, les invite à participer à la fabrication d’une chaise en bois conçue par le designer Pierrick Faure (formé à l’Esad de Saint-Étienne). Ils travaillent à partir de plans numériques en open source, disponibles sur le site opendesk.cc. Ceux-ci sont interprétés par une machine-outil à commande numérique, qui optimise le bois en réduisant les chutes, expliquent Yoan et Thibaut, deux menuisiers de la Nouvelle Fabrique. Auparavant, les clients de la Camif et les collaborateurs avaient bénéficié d’un cours sur le design open source, ses règles et ses contraintes, la fabrication à commande numérique, mais aussi sur le bois et son origine (en l’occurrence du multiplis de bouleau provenant d’Estonie).

Créer du lien entre le producteur et le client

« Notre mission de distributeur consiste à créer du lien entre le producteur et le client final, dans une logique de consommation durable », explique Emery Jacquillat, habillé de bleu blanc rouge pour l’occasion. Cela va jusqu’à l’organisation d’ateliers créatifs ou de codéveloppements tripartites, entre les ouvriers des fournisseurs, les clients et les collaborateurs (70 % des 55 salariés de la Camif à Niort ont déjà participé à l’un de ces ateliers). C’est ainsi qu’est né, lors de la première édition en 2014, un concept du dressing connecté pour 2020 chez le fabricant de meubles Parisot, à Saint-Loup-sur-Semouse (Haute-Saône). « On est revenu cette année et nous avons travaillé sur un bureau connecté », raconte Emery Jacquillat.

Opération marketing pour la Camif, ce Tour du made in France est aussi un outil d’open innovation et de communication original pour les industriels. Il leur permet de travailler sur de nouveaux thèmes, comme le recyclage, l’économie circulaire, les fablabs… Et les clients ont parfois de bonnes idées. « Avec une structure d’insertion à Capbreton, nous allons commercialiser des meubles design réalisés à partir d’anciens meubles d’école à des prix comparables à ceux d’Ikea. Car, avec le recyclage, la matière première ne coûte rien », raconte le PDG de la Camif. De quoi séduire les nouveaux clients de la Camif. Ils ne sont plus que 40 % à être issus du corps enseignant. 

12 industriels et 1 distributeur


Du 20 mai au 20 juin, le Tour du made in France de la Camif est passé par ces douze étapes :

  • Steamone à Aizenay (Vendée)
  • ENO à Niort (Deux-Sèvres)
  • Duvivier à Joussé (Haute-Vienne)
  • API’UP à Capbreton (Landes)
  • Esat Le Hameau à Pau (Pyrénées-Atlantiques)
  • Roger Pradier à Saint-Maur-sur-Indre (Indre)
  • Bastiat à Hagetmau (Landes)
  • Cristel à Fesches-le-Châtel (Doubs)
  • Parisot à Saint-Loup-sur-Semouse (Haute-Saône)
  • VDS ITC à Nieppe (Nord)
  • Tradilinge à Cambrai (Nord)
  • La Nouvelle Fabrique à Pantin (Seine-Saint-Denis)

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus