L'Usine Agro

[Des alcools made in Paris] La brasserie BapBap mise résolument sur son ancrage parisien

Franck Stassi , ,

Publié le

Vous voulez boire local pour les fêtes? L'Usine Nouvelle s'est penchée sur ces micro-industries qui produisent leur alcool à Paris. Parmi les producteurs de boissons alcoolisées dans Paris intra-muros, la brasserie BapBap joue sur les caractéristiques et l’emplacement de son local, dans le 11e arrondissement, pour s’ouvrir sur l’extérieur.

La brasserie BapBap mise résolument sur son ancrage parisien © BapBap

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Installée rue Saint-Maur, dans le 11e arrondissement de la capitale, la brasserie BapBap joue d’emblée la carte parisienne : son acronyme signifie "brassée à Paris, bue à Paris". Depuis avril 2015, son équipe produit cinq bières permanentes et des bières saisonnières, pour un volume d’environ 1500 hectolitres (hl) par an – la capacité peut être portée à 2000 hl. "Nous souhaitions faire une bière parisienne, donc produite dans Paris. Si nous n’avions pas trouvé de local, nous aurions changé de tropisme", précise son cofondateur, Edouard Minart.

Les locaux, qui comptent 1800 m², sont installés dans un ancien entrepôt textile, déniché après deux ans et demi de recherche. "Nous avions en tête une certaine capacité de production. Il fallait pouvoir loger la salle de brassage, les fermenteurs et le matériel d’embouteillage. Nous avions besoin d’une hauteur sous plafond de 6 mètres, ce qui est vraiment rare à Paris, pour nos fermenteurs sans quoi nous aurions dû reconfigurer les conditions de production et d’une certaine résistance au sol pour ne pas que nos cuves se retrouvent dans le métro ! " poursuit Edouard Minart. Les cuves ont dû être installées à l’horizontale, avant qu’elles soient redressées.

Une dimension urbaine affirmée

Réparti sur 7 étages, les locaux, "très grands pour une brasserie urbaine, même si nous aurions pu disposer d’un entrepôt en rase campagne", sourit l’entrepreneur, dispose d’une importante emprise au sol au rez-de-chaussée, les livraisons de matières premières s’effectuant par palettes. La chambre chaude et l’embouteillage ont lieu au sous-sol, le brassage au rez-de-chaussée et au premier étage, tandis que le stockage des grains et leur concassage s’effectuent aux étages supérieurs. Les bureaux sont quant à eux partagés avec d’autres start-up, tel un espace de coworking. Signe de l’ancrage urbain de la brasserie, les livraisons sont assurées en véhicule électrique, lequel peut être garé dans le bâtiment sans effet sur les produits.

BapBap mise par ailleurs sur son emplacement pour créer et garder le contact avec sa clientèle. Ses bières sont distribuées en cafés-hôtels-restaurants, essentiellement à Paris, en épiceries fines, mais aussi directement à la brasserie. Des sessions de visites et de dégustation sont organisées chaque semaine. "Le fait d’être dans Paris nous permet d’être pédagogues, et de montrer comment nous travaillons. Nous n’aurions pas forcément pu le faire si nous avions été trop éloignés de notre marché", insiste Edouard Minart, qui tient à ce que le marché parisien reste majoritaire dans les carnets de commande.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte