Des actionnaires mécontents de Yahoo appellent AOL à la rescousse

par Nadia Damouni et Jennifer Saba

Partager

NEW YORK (Reuters) - Au moins deux des principaux actionnaires de Yahoo, mécontents de la gestion de Marissa Mayer, ont demandé au directeur général d'AOL Tim Armstrong d'explorer les voies d'une fusion entre les deux groupes et de prendre les rênes du nouvel ensemble.

Cette annonce intervient après une campagne du fonds activiste Starboard Value LP, qui appelait Yahoo à étudier un rapprochement avec AOL et à scinder les actifs web du groupe en Asie.

Tim Armstrong s'est montré réceptif à l'appel des actionnaires frondeurs de Yahoo et a reconnu les avantages potentiels d'un tel accord, ont déclaré des actionnaires de Yahoo.

Mais il a minimisé la possibilité d'une transaction, selon des investisseurs et deux sources proches d'AOL. Il n'y a pas de discussions entre les deux groupes et le patron d'AOL a déclaré qu'il n'envisagerait qu'une offre amicale, d'après ces sources.

Aucun commentaire n'a pu être obtenu auprès d'AOL et de Yahoo.

D'après les deux actionnaires frondeurs de Yahoo, qui ont rencontré Tim Armstrong récemment, la fusion des deux groupes pourrait permettre d'économiser jusqu'à 1,5 milliard de dollars (1,20 milliard d'euros).

Le fonds Starboard, que Reuters n'a pu interroger, souhaite séparer les activités de courrier électronique et web de Yahoo pour les fusionner avec AOL, à en croire un actionnaire de Yahoo.

MIEUX VALORISER LES ACTIFS ASIATIQUES

Une telle scission permettrait de laisser dans une entité distincte les actifs de Yahoo dans le géant chinois du commerce Alibaba Group Holding Ltd et dans Yahoo Japan Corp. Les investisseurs pourraient alors mieux valoriser ces actifs.

La capitalisation boursière de Yahoo est évaluée à environ 47 milliards de dollars (37,7 milliards d'euros), tandis que sa participation dans Alibaba représente à elle toute seule 44 milliards de dollars.

Un tel ratio reflète une valeur insignifiante pour l'activité propre de Yahoo. Pour certains investisseurs, le courriel, le web et les autres opérations de Yahoo valent sept milliards de dollars.

Tim Armstrong, ancien cadre dirigeant de Google, a pris les rênes d'AOL en 2009. Il est crédité d'avoir su redresser la marque en rachetant plusieurs sociétés comme Adap.TV, une plate-forme automatisée de publicité vidéo. Sous sa direction, la capitalisation d'AOL en Bourse a presque doublé pour atteindre 3,5 milliards de dollars.

Si l'action de Yahoo a triplé depuis la nomination en juillet de 2012 de Marissa Mayer, les analystes attribuent ces gains pour l'essentiel aux participations du portail internet dans les sociétés asiatiques.

Marissa Mayer a exhorté les investisseurs à faire preuve de patience, considérant qu'il faudrait plusieurs années pour redonner à Yahoo son lustre d'antan.

Les investisseurs en faveur d'une fusion estiment qu'un accord entre Yahoo et AOL permettrait de mieux concurrencer Google et Facebook dans la publicité vidéo automatisée.

(Avec Alexei Oreskovic à San Francisco, Claude Chendjou pour le service français, édité par Véronique Tison)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

09 - DEPARTEMENT DE L'ARIEGE

Calibrage de l'accotement végétalisé sur la RD1 A

DATE DE REPONSE 18/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS