Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Derrière Areva en fin de vie, Areva NewCo se porte bien

,

Publié le

Si Areva affiche pour la sixième année consécutive des pertes, les dirigeants notent les bons résultats de la branche NewCo, recentrée sur le cycle du combustible. Cette branche prendra son autonomie à la fin de l’année 2017.

Derrière Areva en fin de vie, Areva NewCo se porte bien

C’est la dernière fois qu’Areva, dans le périmètre qu’on lui connaît depuis sa création en septembre 2001, présentait ses résultats financiers le mercredi 1er mars 2017. D’ici la fin de l’année, le groupe sera divisé en trois branches : Areva NP (construction et maintenance des réacteurs nucléaires) repris par EDF, Areva SA qui assurera la fin de chantiers compliqués comme l’EPR d’Olkiluoto en Finlande (qui atteint 5,6 milliards d’euros de provisions) et Areva NewCo, nouvelle entreprise recentrée sur le cycle du combustible.

Une nouvelle fois, le groupe Areva présente des résultats mauvais, quoique meilleurs que ces dernières années. L’entreprise affiche un résultat de -665 millions d’euros, contre -2 milliards en 2015 et -4,8 milliards en 2014. "Etre en perte n’est pas satisfaisant, mais le groupe est sur la voie du redressement", commente Stéphane Lhopiteau, directeur financier.

Cette amélioration a été possible grâce à la poursuite d’un plan d’économies d’un milliard d’euros entre 2015 et 2018 réalisé à 70 %, la cession de nombreux actifs comme les activités dans l’éolien offshore ou encore la réduction des effectifs de 4700 personnes par rapport à 2015 avec un objectif de 6000.

Areva NewCo positif

Est attendu en 2017 "la signature d’un protocole d’accord avec EDF visant à la cession de (Areva) NP au 2ème semestre 2017", rappelle le groupe. L’année à venir sera aussi marquée par l’augmentation de capital d’Areva NewCo par l’Etat, MHI et JNFL. Elle est attendue au mois de juin.

Or, à regarder les comptes de l’entreprise, ce Areva New Co se porte bien malgré "L’environnement du groupe très difficile en 2016 avec notamment une forte baisse des prix de marché de l’uranium et de l’enrichissement", explique le groupe. Son carnet de commandes s’établit à 31,8 milliards d’euros au 31 décembre 2016, en progression de 3,1 milliards d’euros par rapport au 31 décembre 2015 (28,6 milliards d’euros). Le résultat net affiche un gain de 440 millions d’euros contre une perte de 100 millions en 2015. "NewCo sort de 2016 renforcé car soutenu par un carnet de commande élevé et un plan de compétitivité qui produit ses effets", juge Stéphane Lhopiteau.

 

121 millions d’impact de l’affaire du Creusot

En 2016, Areva a subi 900 millions d’euros d’éléments notables impactant le résultat net, contre 2,4 milliards d’euros en 2015. Au rang de ces dépenses exceptionnelles, on trouve 121 millions d’euros liés à la découverte d’anomalies et de falsifications à l’usine de fabrication du Creusot (Saône-et-Loire). Cette somme rassemble des coûts externes liés à l’audit des installations, à des coûts de refabrication de pièces et au remplacement d’équipements auprès des clients.


 

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus