Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Depuis cet été, industrie chimique et Etat font front commun contre le terrorisme

Gaëlle Fleitour ,

Publié le

Suite aux actes terroristes survenus cet été chez Air Products et sur le site de Berre-L’Étang, la chimie a travaillé main dans la main avec l’Etat sur des investissements et audits pour protéger ses sites sensibles.


Stockage BASF - Crédits Pascal Guittet

Les attentats survenus le week-end du 13 novembre ont glacé les industriels de la chimie. Mais depuis quelques mois, ils ont dû malgré eux apprendre à se préparer au pire. Cet été, ils avaient été directement frappé par des actes terroristes dans l’usine d’Air Products à Saint-Quentin-Fallavier (Isère) et sur le site pétrochimique de Berre-L’Étang (Bouches-du-Rhône).

Dans la foulée, un plan opérationnel avait été annoncé par le gouvernement, en coordination avec les entreprises. Sur les sites les plus sensibles de la chimie, classés selon la réglementation Seveso, les mesures de vigilance se sont multipliées. 

L’Etat avait aussi promis que les quelques 2 500 sites en France faisant l’objet d’une vigilance particulière seraient inspectés d’ici la fin de l’année. Sur les 1 200 classés Seveso, plus de la moitié appartiennent à des entreprises chimiques. La quasi-totalité de ces derniers a été auditée depuis cet été. Les inspecteurs de la DREAL, accompagnés des référents sureté de la gendarmerie, ont passé une journée entière sur la plate-forme chimique de Roussillon Osiris début octobre, avant d’aller examiner un à un chacun des sites hébergés.

RELATIONS ÉTROITES AVEC LES FORCES DE L’ORDRE

Des échanges fructueux aux yeux des industriels. "Nous avons pu définir des actions prioritaires, notamment sur le matériel, raconte Frédéric Fructus, le directeur général de la plate-forme. Nous avons déjà une trentaine de caméras de surveillance sur la plate-forme. Les référents sûreté nous ont conseillé sur le choix et l’emplacement du matériel, comment développer des systèmes anti-intrusion assez perfectionnés via des caméras infrarouge." 

Et le bon sens doit primer, rappelle Philippe Prudhon, directeur technique de l’Union des Industries Chimiques (UIC) qui accompagne ses adhérents sur ces questions. "Nous sommes souvent sollicités par des fournisseurs de solution, mais il ne faut pas acheter pour acheter. Cela ne sert à rien de mettre une caméra si personne ne se trouve au poste de garde à l’accueil". Prochaine étape pour la plate-forme : assurer l’accueil des livraisons à l’extérieur de son périmètre, pour réduire les risques d’intrusion.

Une visite approfondie a également été réalisée chez le producteur d’additifs et de solutions nutritionnelles pour les animaux Adisseo. "Les forces de l’ordre connaissent très bien nos sites, comment ils sont constitués : nous avons des relations extrêmement proches et ils savent comment réagir s’il y a un problème", estime Georges Scheiber, le directeur des usines de Saint-Clair du Rhône et de Roussillon du groupe.

Une mission interministérielle sur l’information, la sûreté et la transparence est toujours en cours. Avec un point qui préoccupe particulièrement les industriels : trouver un bon équilibre entre l’information délivrée aux riverains sur ce qui est hébergée au sein de l’usine chimique voisine, et certains détails trop sensibles publiés jusqu’alors sur Internet à la demande de l’Etat pour la prévention des risques. Pas question de donner des idées à des personnes mal intentionnées, réalisent-ils malgré eux.

Gaëlle Fleitour

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus