Dépistage du Covid-19 à l'école : quelle stratégie pour être efficace ?

Difficile de discerner une stratégie de dépistage du Covid-19 cohérente derrière les promesses du ministère de l'Education nationale concernant les tests dans les établissements scolaires. Pourtant, des travaux de l'Inserm ont établi qu'un dépistage hebdomadaire d'au moins la moitié de la population scolaire permettrait de réduire la circulation du virus à l'école et de diminuer le nombre de jours perdus par les élèves.

Partager
Dépistage du Covid-19 à l'école : quelle stratégie pour être efficace ?

Quelle stratégie derrière les tests Covid-19 à l'école ? Le ministre de l'Education, Jean-Michel Blanquer, a promis « au moins 600 000 tests salivaires par semaine » pour assurer un dépistage massif dans les écoles et des auto-tests « autant que nécessaire » dans les collèges et lycées. Mais avec plus de 6,7 millions d'élèves dans le premier degré, les tests salivaires ne concerneraient donc au mieux que moins de 10% des élèves, ce qui interroge sur leur portée. Quant aux auto-tests, la formule du ministre suscite aussi l'interrogation : nécessaire pour quel objectif ?

Cécile Philippe, présidente de l’Institut Molinari, un think tank économique libéral, craint que l’on se retrouve « dans une situation similaire à la rentrée précédente, c’est-à-dire sans stratégie de dépistage claire ». La sécurisation de l'école est pourtant un enjeu majeur. D'une part sanitaire, avec la protection des élèves contre le Covid-19 et la réduction du rôle de l'école dans la propagation de l'épidémie, et d'autre part éducatif, avec le maintien de l'enseignement. Si les classes ferment comme prévu dès le premier cas, les élèves risquent de perdre encore de nombreux jours d'école, comme le rappelle Vittoria Colizza, chercheuse à l'Inserm :

Le dépistage dans les établissements scolaires fait sens pour réduire ces risques sanitaires et éducatifs, mais à condition qu'il s'inscrive dans une stratégie cohérente de dépistage répété d'une part importante de la population scolaire, comme l'a proposé une modélisation des chercheurs de Vittoria Colizza (Inserm) et Alain Barrat (CNRS).

L'Inserm a rappelé l'une de leurs conclusions le 26 août dans un communiqué : « La mise en place d’autotests hebdomadaires dans les classes primaires et dans les collèges fournirait un équilibre optimal, améliorant largement le contrôle de l’épidémie dans la population scolaire tout en évitant les perturbations du calendrier dues aux fermetures de classes. »

Réduction de 90% du nombre moyen de jours-élèves perdus

Les deux chercheurs recommandent « un dépistage hebdomadaire » en primaire et au collège, en mettant l’accent sur les plus jeunes, qui n’ont pas encore accès au vaccin avant 12 ans. Avec une adhésion de 50% ou plus de cette méthode, on « parviendrait à réduire le nombre de cas en moyenne de 24% dans l’enseignement primaire et de 53% dans l’enseignement secondaire ». Elle « permettrait également de réduire de 90% le nombre moyen de jours-élèves perdus par rapport à la fermeture de la classe après la détection d'un cas », ajoute Vitoria Colizza sur Twitter.

« L'adhésion est un paramètre clé pour un contrôle efficace des cas en milieu scolaire », insiste Vitoria Colizza. C’est la stratégie adoptée par certains pays dès l’année scolaire précédente, comme le Royaume-Uni, où chaque élève a réalisé trois autotests dans son école et a reçu deux tests à faire à la maison chaque semaine au deuxième trimestre 2021. En Autriche, les élèves de l’école primaire ont été testés à l’école deux fois par semaine et les 10-18 ans ayant des horaires aménagés ont été testés une fois par semaine.

« Le fait que 50 % des contaminations soient perpétrées par des asymptomatiques ou présymptomatiques justifie sans doute une utilisation du dépistage de masse dans les écoles, confirme l’épidémiologiste Antoine Flahault, professeur à l’Institut de santé globale de Genève. Pour autant, la situation épidémique au Royaume-Uni et en Autriche n’était guère meilleure que celle en France avant les vacances. Nous manquons encore d’étude tangible de terrain sur lesquelles nous appuyer. »

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Santé

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Samuel Valensi est un jeune metteur en scène engagé. Passionné de théâtre, il a décidé de quitter les bancs d'HEC pour écrire et mettre en scène. Il est...

Écouter cet épisode

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Industrie pharmaceutique

VALVES SOUDABLES

OPS PLASTIQUE

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG.

Technicien de Maintenance en Matériel / Equipement H/F

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG. - 20/06/2022 - CDI - BORDEAUX

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

60 - NOYON

Fourniture de colis de Noël pour les ainés - année 2022..

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS