Economie

Départs en série chez Ubisoft après des accusations de harcèlement

, , ,

Publié le , mis à jour le 13/07/2020 À 08H20

Directeur créatif, responsable monde des ressources humaines... L'éditeur de jeux vidéos Ubisoft a annoncé dimanche 12 juillet le départ de plusieurs cadres du groupe après avoir mené une enquête sur des accusations de "mauvaise conduite et de comportements inappropriés".

Départs en série chez Ubisoft après des accusations de harcèlement
L'éditeur de jeux vidéos a dit avoir décidé de "changements importants" afin d'"améliorer et renforcer sa culture d'entreprise".
© BENOIT TESSIER

Ubisoft a annoncé dimanche 12 juillet le départ de plusieurs cadres du groupe après avoir mené une enquête sur des accusations de "mauvaise conduite et de comportements inappropriés", que des articles de presse avaient précédemment décrites comme des accusations de harcèlement sexuel.

L'éditeur de jeux vidéos a dit avoir décidé de "changements importants" afin d'"améliorer et renforcer sa culture d'entreprise" et réaffirmer son engagement à "favoriser un environnement sûr pour tous".

Démissions en cascade

Dans un communiqué publié dans la nuit de samedi à dimanche, l'entreprise indique que Serge Hascoët a choisi de démissionner de son poste de directeur créatif avec effet immédiat et que la responsable monde des ressources humaines, Cécile Cornet, a démissionné de ce poste "dans l'intérêt de l'unité du groupe".

Le dirigeant des studios canadiens d'Ubisoft, Yannis Mallat, quitte lui aussi ses fonctions avec effet immédiat, précise le communiqué. "Les récentes allégations apparues au Canada à l'encontre de nombreux salariés ne lui permettent pas de continuer à assurer ses responsabilités", est-il écrit.

Ubisoft avait annoncé fin mai prévoir un résultat d'exploitation 2021 compris dans une fourchette de 400 à 600 millions d'euros contre 600 millions d'euros précédemment, un nouvel objectif qualifié de prudent par plusieurs intermédiaires, malgré un contexte considéré comme favorable aux éditeurs de jeux vidéo en raison des mesures de confinement.

.

 

avec Reuters (Aishwarya Nair à Bangalore; version française Jean Terzian)

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte