Départements rouges ou verts ? Découvrez les détails du plan de déconfinement

Edouard Philippe a présenté ce 7 mai les détails du plan de déconfinement, qui prendra effet le lundi 11 mai. 

Partager
Départements rouges ou verts ? Découvrez les détails du plan de déconfinement

Après la présentation des grandes lignes du plan de déconfinement à l'Assemblée nationale le 28 avril et au Sénat le 4 mai, Edouard Philippe livre ses derniers arbitrages. Ouverture des écoles, modalités de déplacements, organisation des transports... Le Premier ministre a expliqué de quelle façon les habitants des départements rouges et verts pourront vivre, travailler, se déplacer.

"Lente" sortie du confinement

La sortie du confinement se fera "lentement mais sûrement", indique en préambule le Premier ministre. "Nous sommes en mesure de valider la sortie du confinement sur l'ensemble du territoire" dès le 11 mai... mais avec des nuances par département, comme prévu dans la stratégie présentée le 28 avril. "Le pays est divisé en deux", prévient Edouard Philippe... "mais partout, la prudence s'impose", ajoutera-t-il un peu plus tard.

"Dans certains départements, le virus circule activement ou l'hôpital est encore en forte tension" : ce sont les départements "rouges". Il faudra faire preuve de vigilance pour deux territoires en particulier: Mayotte et l'Ile-de-France, annonce le chef du gouvernement. En région parisienne, le nombre de cas baisse mais reste plus élevé qu'attendu. Il faudra "une discipline renforcée", plaide le chef du gouvernement, en particulier dans les transports. "Je n'exclus pas que nous décidions de mesures supplémentaires si la distanciation physique n'y est pas assez respectée".

A LIRE AUSSI

Quelle est cette technologie de détection du port du masque expérimentée par la RATP dans les transports parisiens ?

A Mayotte, "le nombre de cas est faible, mais il est en augmentation : nous avons décidé d'y retarder le déconfinement, pour nous donner tous les moyens de maîtriser l’épidémie", annonce Edouard Philippe.

La circulation du virus ralentit

"La pression épidémique a baissé" ces derniers jours, mais avec des différences selon les territoires. Elle demeure particulièrement active dans les Hauts-de-France, Bourgogne-Franche-Comté, la Sarthe, le Loir-et-Cher, détaille Olivier Véran.

Les choses s'améliorent aussi dans les hôpitaux, mais "les tensions restent fortes dans certains territoires", précise le ministre de la Santé, en particulier le quart Est du pays et l''Ile-de-France.

A LIRE AUSSI

[Récap] Covid-19, le tableau de bord de la crise

Tous les départements français sont classés en "vert" dans leur capacité à réaliser des tests au 11 mai. "Ces dernières semaines, tout a été fait pour être en capacité de dépister les personnes vulnérables, les personnes symptomatiques et les cas contacts. Notre capacité de dépistage est au niveau attendu", indique Olivier Véran. Aucun chiffre sur les capacités de tests au 11 mai n'est communiqué, l'objectif affiché était de 700 000 tests par semaine.

A LIRE AUSSI

Biomérieux va lancer mi-mai deux tests sérologiques contre le Covid-19 en France

La carte définitive du statut des départements au 11 mai est dévoilée : l'ensemble des départements des régions Ile-de-France, Grand-Est, Bourgogne Franche-Comté et Hauts-de-France sont placés en rouge, ainsi que Mayotte ; le reste du territoire est en vert.

Dans les départements rouges, les collèges resteront fermés pendant trois semaines et l'accès aux parcs sera interdit. La différence entre départements vert et rouge aura tendance à s'accentuer lors de la prochaine phase du déconfinement, dès le 2 juin. La carte sera réactualisée quotidiennement d'ici là. Le nombre de tests positifs par département sera scruté en temps réel durant toute la période de déconfinement.

Les malades et leurs contacts isolés

Les personnes symptomatiques seront testées et isolées (à leur domicile), et feront l'objet d'un suivi spécifique. Les cas contacts d'une personne malade seront appelés, isolés, et feront l'objet d'un test sept jours après leur dernier contact avec la personne en question.

Les malades pourront se fournir en masques dans les pharmacies, et ils seront remboursés par la Sécurité sociale. Pour le reste de la population, "le port de masque continu général dans l'espace public n'est pas nécessaire", juge Edouard Philippe.

A LIRE AUSSI

[Déconfinement] Arnaques aux masques de protection individuelle, comment éviter les pièges ?

Le Premier ministre confirme par ailleurs une information du Monde selon laquelle 280 millions de masques en stock mais périmés ont été détruits car "inutilisables" pendant la crise.

Déplacements inter-régionaux limités

Finies les attestations de déplacement dérogatoires à chaque sortie à partir du 11 mai. Mais les Français ne pourront se déplacer que dans un rayon de 100 kilomètres à vol d'oiseau autour de leur domicile (sauf motif professionnel ou familial impérieux). Parcourir 100 kilomètres à l'intérieur de son département sera également possible. Il faudra pour les trajets de plus de 100 km fournir une attestation spécifique.

Elisabeth Borne rappelle les nouvelles règles en vigueur dans les transports : gestes barrière (dont port du masque) et distanciation sociale. "Dès le 11 mai, l'offre de transports de proximité augmentera nettement, avec 50% de l'offre habituelle et une offre normale d'ici juin", annonce la ministre, mais avec l'objectif d'une fréquentation limitée. En Ile-de-France, l'accès aux transports en commun aux heures de pointe sera réservé aux personnes disposant d'un certificat de leur employeur.

A LIRE AUSSI

[Déconfinement] Le quartier de la Défense en première ligne pour le télétravail

"Les déplacements inter-régionaux continueront d'être très fortement limités pendant cette première phase de déconfinement", confirme Elisabeth Borne. 20 à 30% des TGV circuleront au 11 mai, 40% d'ici la fin du mois.

"L'économie doit redémarrer"

"Nous avons perdu au cours des trois derniers mois beaucoup de croissance et beaucoup d'emplois : nous devons donc relancer l'activité économique", affirme Bruno Le Maire. Tous les commerces rouvriront le 11 mai, sauf les lieux de convivialité (bars, restaurants). Soit plus de 400 000 entreprises. Le ministre de l'Economie souhaite une quasi reprise complète dans le BTP d'ici fin mai.

A LIRE AUSSI

Plus que la reprise, les acteurs de la construction craignent l'après-crise

Le fonds de solidarité sera maintenu jusqu'à la fin du mois de mai. Les charges sociales et patronales des mois de mars, avril et mai, sera supprimé pour tous les secteurs contraints à une fermeture administrative.

A LIRE AUSSI

[Déconfinement] Faudra-t-il travailler plus pour relancer l’économie ?

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Logistique et manutention

Rayonnage à deux côtés pour armoires Raaco

MANUTAN

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 29/08/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

976 - DEMBENI

Réalisation des travaux de densification (réhabilitation et extension ) et création d'un réfectoire du groupe scolaire en T22.

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS