L'Usine Santé

Dépakine, le nouveau scandale de la santé

, , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Après l’Isoméride, le Distilbène, le Vioxx ou le Médiator, un nouveau médicament vient s’ajouter à la liste des scandales sanitaires : la Dépakine. Commercialisé depuis 1967 et destiné à soigner l’épilepsie, puis les troubles bipolaires, il est déconseillé aux femmes enceintes. On sait depuis trois décennies qu’il est dangereux pour le fœtus : 10 % de risques de malformations et 40 % de risques d’autisme et de troubles neurocomportementaux. Pourtant, 14 322 grossesses ont été exposées à la Dépakine entre 2007 et 2014 en France, selon le rapport de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé. Pourquoi le laboratoire Sanofi et les autorités sanitaires ont-ils si peu réagi ? Pourquoi les[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte