L'Usine Auto

Dénouement proche pour Microsoft

, , ,

Publié le


L'ultimatum posé par la Commission européenne à Microsoft pour se conformer à ses exigences a expiré mardi à minuit et dorénavant, le numéro un mondial des logiciels attend la réponse de Bruxelles à ses propositions, qui ne tombera pas avant plusieurs semaines.
« Les contacts ont continué tard hier soir, indique Jonathan Todd, le porte-parole de la commissaire européenne à la Concurrence Neelie Kroes. A présent, nous allons examiner ce qu'ils ont mis sur la table. »
Les services européens de la Concurrence ont d'ores et déjà fait savoir qu'ils pourraient prendre des semaines pour analyser ces ultimes propositions, le dossier étant extrêmement technique.
En mars 2004, la Commission européenne a condamné Microsoft pour abus de position dominante et lui a imposé une amende record de 497 millions d'euros, dont s'est déjà acquitté le groupe en décembre.
Surtout, Bruxelles a exigé que Microsoft commercialise une version de son système d'exploitation vedette Windows sans le lecteur de logiciels audio et vidéo Media Player et qu'il divulgue des informations permettant l'"interopérabilité" de Windows avec des produits concurrents.
Si le groupe n'avait pas rempli les "mesures correctives" demandées par la Commission de manière satisfaisante, alors elle pourrait décider de lui infliger des astreintes journalières pouvant représentant jusqu'à 5 % de son chiffre d'affaires mondial quotidien, soit quelque 5 millions de dollars.
SL

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte