Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Démarrage imminent pour la base logistique sino-européenne Terralorraine

, , , ,

Publié le

Annoncé en 2012 pour mise en chantier immédiate, le projet de base logistique sino-européenne TerraLorraine paraissait s’enliser. Le lancement imminent de cet investissement de 150 millions d’euros créera 3 000 emplois sur la plateforme mosellane d’Illange (Moselle) dès la fin 2016.

Démarrage imminent pour la base logistique sino-européenne Terralorraine © TerraLorraine

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

L’Arlésienne n’en est plus une. Au printemps 2012, Patrick Weiten, président du conseil général de la Moselle, avait suscité surprise, enthousiasme et inquiétude en annonçant le lancement imminent du projet Itec – Terralorraine. A la fois show-room et base logistique sino-européenne, il devait sortir de terre en 18 mois et générer 3 000 créations d’emploi en 2014.

La première pierre symbolique déposée fin 2013 sur la plateforme d’Illange (Moselle) était restée bien seule. Dépités, les entrepreneurs lorrains du BTP avaient relégué Terralorraine  - et ses travaux d’un montant de 150 millions d’euros - au rang des hypothèses.

L’annonce officielle n’est pas encore publique, mais le chantier démarrera bel et bien dès cet hiver pour construire d’ici à fin 2016 un hall d’exposition de 150 000 mètres carrés qui abritera le siège social de 2 500 sociétés chinoises – contre 2 000 initialement annoncées.

Inauguration prévue fin 2016

Le fonds d’investissement luxembourgeois Comex Holding explique les deux années de stand-by par la grande complexité juridique de ce projet sans équivalent en Europe. Un bail à construire a fixé un calendrier précis et contraignant. Il a été finalisé en octobre dernier avec la Société d’équipement du bassin lorrain, aménageur du site pour le compte du conseil général.

Le bâtiment principal de 247 000 mètres carrés doit être inauguré fin 2016 ou au plus tard début 2017. Les appels d’offres correspondant à la première phase du chantier sont attribués et l’annonce des attributaires est imminente.

Les PME Chinoises se montrent impatientes

Candidates à une implantation physique en Europe, les PME chinoises se sont elles aussi montrées impatientes, à tel point que Comex a loué des entrepôts laissés vacants par le logisticien Geodis à Metzange, à une dizaine de kilomètres d’Illange, pour accueillir dès ce printemps les premières implantations. Au cours des dernier mois, l’engouement s’est propagé dans le sud de la Chine, mais aussi dans le centre du pays et à Shanghai.

"Nos équipes en Chine ont atteint un niveau de commercialisation exceptionnel correspondant à 4 000 promesses de bail signées pour une surface de 370 000 mètres carrés. Nous sommes d’ores et déjà en situation de dépassement de la capacité, ce qui permet d’envisager rapidement des phases ultérieures", affirme Comex. Le groupe se montre d’autant plus optimiste que sa prospection initialement ciblée sur les entreprises intermédiaires a permis de nouer des partenariats avec des entreprises qualifiées d’emblématiques.

3 000 emplois en France

Terralorraine propose aux entreprises chinoises un show-room européen, un siège social français et une et base logistique. Le site doit créer 3 000 emplois directs de droit français indépendamment du chantier et des activités annexes. En 2013, le conseil régional de Lorraine s’était proposé d’anticiper les recrutements en préparant des formations linguistiques en anglais, en allemand et au chinois pour des postes commerciaux et administratifs. La concrétisation du projet relancera probablement ces dispositifs.

Terralorraine créera également un énorme appel d’air en matière d’hôtellerie : outre le bâtiment principal, le projet immobilier comporte un ensemble de bâtiments d’hébergement et de restauration dimensionnés pour accueillir chaque année 40 expositions européennes, soit plus d’un million de visiteurs professionnels. Les commandes engrangées généreront des flux logistiques considérables.

Réactions mitigées des industriels lorrains

D’ici à la fin de la décennie, la plate-forme multimodale d’Illange, - 130 hectares connectés au fer, à la route et au port fluvial Europort -, se couvrira d’entrepôts logistiques et d’ateliers de manutention. Ces perspectives suscitent un enthousiasme très mitigé parmi les industriels lorrains, qui y voient une concurrence frontale.

Le Conseil général de la Moselle assure pour sa part que les 500 conteneurs qui repartiront chaque jour d’Illange constitueront pour les entreprises lorraines et nationales une voie d’accès royale vers la Chine.

Comex, qui emploie 75 salariés à temps plein, dont 40 en Chine et 35 à Thionville (Moselle) et au Luxembourg, compte roder ses dispositifs commerciaux, informatiques et techniques dès le mois prochain pour disposer fin 2016 d’une base pleinement opérationnelle, sans période de latence.

Pascale Braun

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle