Delphine Batho s'oppose à Arnaud Montebourg sur l'exploitation propre des gaz de schiste

L'ex-ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Environnement Delphine Batho demande au Premier ministre qu'il "lève l'ambiguïté permanente qui est entretenue sur cette question des gaz de schiste" suite aux propos tenus par le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg le 10 juillet.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Delphine Batho s'oppose à Arnaud Montebourg sur l'exploitation propre des gaz de schiste

Delphine Batho a été limogée du gouvernement la semaine dernière mais elle ne s'effacera pas pour autant. Interrogée sur France Inter ce 11 juillet, l'ex-ministre de l'Ecologie aujourd'hui redevenue députée a exprimé son "désaccord de fond, net et total" avec les propos tenus par son "camarade" Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, le 10 juillet, sur une possibilité d'exploitation "écologique" des gaz de schiste confiée à une entreprise publique.

Malgré des propos qui tranchent avec la politique gouvernementale, Arnaud Montebourg ne "sera pas traité comme (elle), c'est gros comme le nez au milieu de la figure", assure l'ex-ministre limoge après sa "sortie" contre le "mauvais" budget prévu par le gouvernement pour l'écologie en 2014.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

"Je pense qu'on arrivera avec la technologie dans très peu de temps au gaz de schiste écologique. Où il n'y a pas de pollution", a confié Arnaud Montebourg le 9 juillet lors d'une audition à l'Assemblée nationale. "(Mon) idée, c'est que nous puissions avoir une compagnie publique et nationale exploitant les gaz de schiste, et captant la rente, la partageant avec les territoires (...), avait-il poursuivi.

"J'ai un désaccord de fond, net et total (avec les propos d'Arnaud Montebourg, ndlr). Je pense qu'il n'y a pas d'exploitation propre des gaz de schiste. La pollution c'est la pollution, qu'elle soit publique ou privée, et la nature du capital ne change pas le problème", a commenté Delphine Batho sur France Inter.

"Ce serait la moindre des choses que le Premier ministre lève l'ambiguïté permanente qui est entretenue sur cette question des gaz de schiste", a exigé la députée des . A propos de son successeur au ministère de l'Ecologie Philippe Martin, qui n'a pas manqué de "recadrer" Arnaud Montebourg le 11 juillet, la socialiste a estimé que "le plus dur (était) devant lui sur (le) dossier des gaz de schiste".

Elodie Vallerey

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS