Delphine Batho défend le bonus/malus énergétique

Après la bronca de députés UMP, centristes et Front de gauche à l'Assemblée, la ministre de l'Ecologie tient à rappeler les raisons de l'instauration du bonus/malus énergétique le 4 octobre.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Delphine Batho défend le bonus/malus énergétique

"La première raison de l'amendement présenté par le gouvernement, c'est le patriotisme écologique et la volonté de sauver des emplois dans les entreprises de la filière éolienne", a plaidé la ministre, dans une déclaration à l'AFP, ce 5 octobre.

"Le débat national sur la transition énergétique fixera notre stratégie en matière d'énergies renouvelables. Mais nous sommes aujourd'hui sur un certain nombre de filières industrielles dans des situations difficiles qui appellent des mesures d'urgence. C'est ce que nous avons fait pour le photovoltaïque et c'est ce que faisons pour l'éolien", a-t-elle souligné.
"Ces mesures sur l'éolien ne sont pas une dérégulation, comme j'ai pu le lire ici ou là, puisque les procédures d'implantation d'éoliennes restent encadrées par un outil de planification -le schéma régional éolien-, et par une procédure -l'ICPE- qui permet qu'il y ait une étude d'impact et une enquête publique", a insisté Delphine Batho.
"Elles sont destinées à simplifier un empilement administratif qui génère aujourd'hui beaucoup de contentieux et a conduit à un effondrement du nombre de projets, si bien que nous avons aujourd'hui des entreprises en difficulté", a plaidé encore Mme Batho.
Et de justifier les mesures adoptées dans la nuit du 4 au 5 octobre par l'Assemblée nationale par les chiffres : "Sur les 19 000 mégawatts (d'éoliennes terrestres en 2020, ndlr) qui avaient été annoncés (lors du Grenelle), on en est aujourd'hui à 6 870", a-t-elle encore souligné.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS