Delphi : au bout du tunnel, la liquidation ?

L'ancienne filiale de General Motors éprouverait les pires difficultés à sortir du dépôt de bilan. Il n'est pas le seul équipementier américain en difficulté. Un sur trois serait menacé de faillite, selon une étude du cabinet Grant Thornton.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Delphi : au bout du tunnel, la liquidation ?
L'équipementier automobile américain Delphi, ancienne filiale de General Motors placée sous le régime des faillites depuis octobre 2005, est maintenant bel et bien menacé de liquidation, selon le Wall Street Journal, qui cite une source impliquée dans le dossier. Certaines de ses usines pourraient être reprises par son ancienne maison mère.

Les financements se tarissent. Delphi avait failli sortir du dépôt de bilan il y a quelques mois, mais les investisseurs (parmi lesquels le hedge fund Appaloosa Management, Merrill Lynch, Goldman Sachs, UBS, Harbinger Capital, Pardus...) qui devaient lui apporter 2,55 milliards de dollars se sont finalement désistés. Ce qui a conduit GM a lui accorder une rallonge de 300 millions de dollars, portant le montant total des prêts du constructeur à 950 millions. GM s'était engagé, lors de la scission en 1999, à prendre en charge les retraites et l'assurance maladie de ses anciens salariés partis chez Delphi, si jamais l'équipementier s'en avérait incapable. Au deuxième trimestre 2008, cela s'est traduit par une charge de 2,8 milliards de dollars.

Delphi a enregistré au deuxième trimestre une perte de 551 millions de dollars, contre 821 millions un an plus tôt. L'entreprise emploie 159 000 salariés. Son plan de financement (4,3 milliards de prêts, JP Morgan étant le principal créancier) expire à la fin de l'année, et il sera difficile de trouver de nouveaux créanciers.

En cas de liquidation, GM est en première ligne. Le financement des retraites pourrait lui coûter plusieurs milliards. Delphi est aussi le principal fournisseur du constructeur automobile.

Un équipementier sur trois. Selon une étude de Grant Thornton, un équipementier automobile sur trois serait aujourd'hui menacé aux Etats-Unis. Baisse de la production, hausse des coûts et difficultés de trésorerie se conjuguent pour rendre le tableau désespérément sombre. Or, il devient de plus en plus difficile pour les constructeurs de renflouer leurs équipementiers, eux-mêmes étant pris à la gorge par des liquidités qui fondent comme neige au soleil. Et les constructeurs ne commencent que maintenant à répercuter la hausse des coûts de production dans leurs prix de vente. Toyota l'a fait au Japon, mais aux Etats-Unis la chose ne s'est pas encore produite.

Dans l'impasse, les équipementiers qui ont les meilleures chances de survivre à la crise sont les plus gros, d'après Grant Thornton. Ceux qui pourront absorber la hausse des prix des matières premières et dont le chiffre d'affaires est soutenu par les ventes à l'international, tels que Johnson Controls ou Magna International.

Raphaële Karayan

En savoir plus :
GM, Ford et Chrysler sous perfusion (25/08/2008)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS