Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Delpharm investit 30 millions d’euros à Quetigny

, ,

Publié le

Le leader français de la production pharmaceutique Delpharm a lancé un plan d’investissement de 30 millions d’euros pour son site de Quetigny (Côte-d’Or).

Delpharm investit 30 millions d’euros à Quetigny
Le site Delpharm de Quetigny (Côte-d'Or)
© Delpharm

Le producteur pharmaceutique Delpharm, qui recevait jeudi 12 avril la première édition des rencontres en région des entreprises du médicament sur son site de Quetigny (Côte-d’Or), a annoncé un nouveau plan d’investissement de 30 millions d’euros, dont 26 millions d’euros en co-investissement. "Nous avons trois types d’investissements à venir et que nous partagerons avec trois de nos clients principaux", explique Maxime Millet, directeur de Delpharm Dijon. Autant d’investissements qui devraient créer à terme 25 emplois.

Trois nouveaux ateliers de production

Alors que Delpharm Dijon a déjà un atelier de production et de remplissage d’ampoules liquides en condition aseptique, 20 millions d’euros vont être investis dans deux nouveaux ateliers. "Un des deux nouveaux ateliers est déjà construit, nous sommes dans la dernière étape de qualification des équipements avec des premiers lots de validation qui sont prévus dès septembre 2018", confie Maxime Millet. Le deuxième atelier devrait quant à lui être construit dès 2019. De quoi multiplier par trois la capacité de production d’ampoules liquides.

En parallèle, 6 millions d’euros vont être investis pour développer et mettre en place des techniques de fabrication de monosphères stériles. "Ce sont des technologies qui n’existaient pas dans l’usine quand Delpharm l’a reprise il y a trois ans", ajoute-t-il. En 2015, le groupe Delpharm, qui compte 3 200 salariés sur 12 sites de production et réalise un chiffre d’affaires de 500 millions d’euros, a repris cette usine de Quetigny qui appartenait à Sanofi.

Deux nouvelles machines de conditionnement

Les nouvelles capacités de production d’ampoules liquides en condition aseptique seront aussi accompagnées de nouvelles capacités de conditionnement. "Prisées dans le nord de l’Europe, les boîtes en chevalet tout carton demandent une nouvelle technologie de conditionnement, explique le directeur de Delpharm Dijon. Nous avons déjà installé une première machine dont la production devrait débuter d’ici la fin de l’année et une deuxième machine de ce type devrait arriver dans le courant de cette année." Par ailleurs, plus de 4 millions d’euros ont été investis dans le cadre de la mise en place de la sérialisation des produits sur prescription qui sera effective pour l’Europe à partir de février 2019. Actuellement, le site de Quetigny emploie 380 personnes et produit 70 millions de boîtes, 700 millions d’ampoules liquides et 1,3 milliards de comprimés par an. Delpharm Dijon a réalisé en 2017 54,8 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle