Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Dell a créé 200 emplois en France depuis sa fusion avec EMC il y a deux ans

Ridha Loukil , ,

Publié le

Bonne nouvelle Depuis sa méga fusion avec EMC il y a deux ans, le constructeur informatique américain Dell a embauché 400 personnes et créé 200 postes en France. Un renforcement qui s’inscrit dans une croissance à deux chiffres faisant de l’Hexagone l’un de ses trois pays les plus dynamiques au monde pour le groupe.

Dell a créé 200 emplois en France depuis sa fusion avec EMC il y a deux ans
Dell récolte les fruits de sa fusion avec EMC et la France en profite.
© Dell

La fête se poursuit chez Dell Technologies. Le groupe informatique américain, né en 2016 de la méga fusion à 67 milliards de dollars entre Dell Corp et EMC, continue à engranger les fruits de ce rapprochement d'une ampleur sans précédent dans l’industrie high-tech. Sur son premier semestre fiscal clos le 3 août 2018, il affiche un chiffre d’affaires en bond de 18% à 44,3 milliards de dollars. Ses trois grandes lignes d’activités sont en croissance à deux chiffres au deuxième trimestre fiscal: +24% pour les équipements de datacenters, +13% pour les postes clients et +33,5% pour les logiciels de virtualisation.

Approche de bout en bout

"Nous profitons à plein de la transformation numérique, affirme Stéphane Huet, vice-président du groupe en France en charge du marché des ETI, PME et secteur public. On en parlait beaucoup il y a quelques années. Elle entre maintenant dans la réalité, et le phénomène va s’accélérer dans les années à venir. Nous bénéficions de notre position unique sur le marché d’acteur capable d’accompagner les entreprises de bout en bout, depuis le poste de travail jusqu’à l’infrastructure de datacenter avec la couche logicielle d’automatisation au-dessus du matériel. Ce guichet unique simplifie la démarche de transformation. Nous leur apportons aussi une vision globale de la technologie qui leur plait car elle leur donne une bonne visibilité sur le long terme."

Le rapprochement entre Dell Corp et EMC s’avère bénéfique en raison de la complémentarité de leurs portefeuilles de produits. L’ensemble s’impose comme le numéro un mondial dans le stockage de données, dans les logiciels de virtualisation (indispensables à l’automatisation de datacenters et la construction de cloud) et depuis le deuxième trimestre 2018 dans les serveurs, un domaine jusqu’alors dominé par Hewlett Packard Enterprise. Dans les PC, il conforte sa place de numéro trois mondial en volume derrière HP Inc et Lenovo, et de numéro un du marché en valeur et en bénéfice. "Les synergies de la fusion se concrétisent dans toutes les activités, remarque Stéphane Barberet, vice-président du groupe en France en charge des grands comptes. Mais c’est dans les serveurs qu’elles se ressentent tout particulièrement. C’est-ce qui explique notre montée en tête du marché au deuxième trimestre 2018 tant en volume qu’en valeur. "

Le nouveau groupe se présente comme une galaxie avec plusieurs satellites aux activités complémentaires à ses deux cœurs de métiers : les PC et les équipements de datacenters. VMware fait figure de satellite clé. C’est lui qui édite les logiciels de virtualisation. Ses synergies avec l’activité de datacenters représentent un chiffre d’affaires de 400 millions de dollars, selon Michael Dell, PDG du groupe.

Croissance plus forte en France

Avec un chiffre d'affaires d'environ 87 milliards de dollars sur l'exercice fiscal précédent, Dell Technologies s'impose comme le plus grand équipementier informatique mondial, devant IBM (81 milliards de dollars), HP Inc (57 milliards de dollars), Cisco Systems (49 milliards de dollars), Lenovo (47 milliards de dollars) ou Hewlett Packard Enterprise (31 milliards de dollars).

La France participe pleinement à cette dynamique. " Elle jouit d’une croissance plus soutenue que l’ensemble du groupe, confie Stéphane Barberet. Ce qui en fait l’un des trois pays au développement le plus rapide aux cotés de l’Allemagne et du Royaume-Uni. " Elle en profite en termes d’emplois. Depuis l’intégration des équipes françaises de Dell et EMC en février 2017, le nouveau groupe a embauché 400 personnes et créé 200 postes, portant ses effectifs dans l’Hexagone à 2 200 collaborateurs aujourd’hui.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle