Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Délifruit passe à la puissance 5

, , ,

Publié le

Au terme de 18 mois de chantier et moyennant un investissement de 20 millions d’euros, Délifruits a inauguré sa cinquième ligne de conditionnement de jus de fruits à Margès (Drôme).

Délifruit passe à la puissance 5 © Frédéric Rolland

Jeudi 19 juin, Délifruits, la filiale drômoise de Refresco, a inauguré une cinquième ligne de production de jus de fruits et de nectars à Margès (Drôme), à quelque 30 kilomètres de Valence. Un site acquis au groupe Bongrain en 2002 qui héberge le siège du groupe. La nouvelle installation a nécessité 18 mois de travaux, mené dans le cadre d’un projet interne dénommé "Néo".

A l’image de l’introduction en bourse réalisée le 27 mars qui a permis de lever 600 millions d’euros et de valoriser le groupe à hauteur de 1,1 milliard d’euros, rien ne semble pouvoir étancher la soif de croissance du groupe néerlandais Refresco, devenu le 11 novembre Refresco/Gerber-Emig par la grâce d’une fusion réussie avec son homologue britannique. L'ensemble regroupe aujourd'hui 27 sites de production répartis dans 9 pays européens, 4 100 personnes pour un chiffre d’affaires de 2 milliards d’euros et une production de 6 milliards d’unités.

350 millions d'unités par an

Opérationnelle depuis début 2015, la nouvelle ligne de Délifruit présente la particularité d’être totalement intégrée depuis la mise en œuvre des préformes jusqu’à la palettisation finale en passant par les différentes étapes de stérilisation, de remplissage aseptique, d’étiquetage et de conditionnement. Elle est dimensionnée pour produire 80 millions de cols par an et ainsi, porter la capacité annuelle du site à 350 millions d’unités contre 270 auparavant.

20 millions d'euros d'investissement

Implanté dans un nouveau bâtiment de 1 800 mètres carrés, ce nouvel équipement représente un investissement de 20 millions d’euros et devrait engendre la création d’une vingtaine d’emplois en CDI. 

Ainsi redimensionné, Refresco France représente désormais un ensemble de 800 personnes réparties sur 4 sites (Valence-Saint-Donat dans la Drôme, Saint-Alban dans la Loire, Nuits-Saint-Georges en Côte d’or et Le Quesnoy dans le Nord). On y dénombre au total 17 lignes de production pour 1 milliard d’unités produites annuellement et un chiffre d’affaires de 500 millions d’euros. Refresco France est le principal partenaire industriel des marques distributeurs et marques nationales de la quasi-totalité des acteurs du marché.

Frédéric Rolland

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle