Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Delfingen Industry se diversifie dans les tubes automobiles de transfert de fluides

, , ,

Publié le

L’équipementier automobile mise sur le marché des tubes de transfert de fluide. Il investit 2 millions d’euros sur son site historique d’Anteuil (Doubs) pour asseoir un savoir-faire spécifique.

Delfingen Industry se diversifie dans les tubes automobiles de transfert de fluides © Delfingen Industry

Le groupe Delfingen Industry (ex HBS-Technologie), coté depuis 1996 à la bourse de Paris, mis à marche forcée depuis un an sur la production de tubes de transfert de fluides dédié à l’alimentation en carburant, à la ventilation, au refroidissement moteur et à la réduction de la pollution.

Pour asseoir dans ce domaine un savoir-faire très spécifique, l’industriel investit cette année 2 millions d’euros sur son site historique d’Anteuil (Doubs) qui emploie plus de 170 salariés avec les commerciaux. "Nous augmentons fortement nos capacités de recherche en nous dotant d’un laboratoire et d’une salle grise équipée de machines de test car ce marché de niche possède un fort potentiel de croissance" explique Christophe Clerc, directeur général de l’entreprise en charge des services supports.

L’équipementier automobile de second rang n’en néglige pas pour autant la production de gaines de protection des faisceaux électriques, sa principale activité qui représente 70% du chiffre d’affaires (112 millions d’euros). Une enveloppe de 500 000 euros aidera au renouvellement de matériel, notamment de tricotage pour la fabrication de gaines textiles.

Une fondation pour le personnel

Delfingen Industry injecte 3 autres millions d’euros pour certains des 15 sites qu’il exploite par ailleurs dans le monde (près de 1200 personnes). Dirigé par Bernard Streit, le groupe a connu des difficultés avec la crise de 2008-2009, mais se porte dorénavant plutôt bien. Il a dégagé en 2011 près d’un million d’euros de résultat net et affichait une marge opérationnelle de 4,5 millions.

Sa clientèle intègre tous les grands équipementiers mondiaux : les Américains Lear et Dephi, les Japonais Yazaki et Somitomo, les Allemands Leoni et Bosh et les Français Valeo et Inergy.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle