Delattre Levivier Maroc tient sa nouvelle unité

Delattre Levivier Maroc, spécialisé dans la construction métallique, finalise son déménagement sur le nouveau site de Tit Mellil, dans le grand Casablanca.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Delattre Levivier Maroc tient sa nouvelle unité

C'est fait. L’opérateur marocain vient en effet d’achever cette dernière phase du projet de Tit Melllil et dont la réalisation avait été entamée en 2009. L’unité, qui est entrée en service en 2010 déjà, avec le lancement de la première tranche, atteint aujourd’hui sa capacité optimale avec la finalisation des deux autres tranches prévue dans le cadre du projet ainsi que du déménagement du personnel.

Pour rappel, la concrétisation de ce projet entre dans le cadre des orientations de développement stratégiques du plan triennal de la société basé notamment sur le développement de l’activité dans l’éolien, les équipements pétroliers offshore et l’export.

Dédiée à la fabrication de mâts d’éoliennes, l’unité de Tit Mellil aura nécessité au total un montant d’investissement de 175 millions de dirhams, (dont 60 millions de dirhams par emprunt moyen terme), soit 15,7 millions d'euros.

C’est d’ailleurs l’un des principaux projets qui ont motivé l’introduction en Bourse de DLM en 2008 et qui lui avait permis de lever plus de 90 millions de dirhams, soit 8,1 millions d'euros, de fonds propres à travers une augmentation de capital. Le reliquat pour financer le projet a été pour sa part mobilisé à travers des emprunts à moyen et long termes.

Amal Bougrine

Créé dans les années 50, Delattre Levivier Maroc a arrêté ses comptes annuels au 30 juin 2012. Son chiffre d’affaires s’est accru de 54,9% par rapport au 1er semestre 2011 pour s’établir à 150 millions de dirhams, soutenu à 38 % par l’activité à l’export. Le résultat d’exploitation s’est accru de 2,8% par rapport au même semestre de l’année précédente pour s’établir à 24,3 millions de dirhams contre 23,6 millions de dirhams l’année précédente qui s’explique essentiellement par la bonne maîtrise des charges d’exploitation selon le communiqué de la société. Cotée en bourse depuis 2008, la société emploie 1 400 personnes et dispose de 3 sites permanents à Ain Sebaâ, (siège social de la société depuis 1966), Tit Mellil (en bordure du Grand Casablanca) et Jorf Lasfar (acquis en 2000, au cœur du complexe industriel de même nom). 

 

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS