Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

Delattre Levivier Maroc : deux ans de chiffre d'affaires en carnet de commande

,

Publié le

Après un passage à vide, le spécialiste de la construction métallique lourde, Delattre Levivier Maroc (DLM) et son usine toute neuve de Tit Melil, près de Casablanca vient de dévoiler une forte croissance de ses prises de commande en 2013 qui lui garantit un volume d'affaires de deux ans d'activité. Le groupe affirme subir une hausse du prix intérieur de l'acier plat suite aux mesures gouvernementales antidumping de protection de la sidérurgie marocaine.

Delattre Levivier Maroc : deux ans de chiffre d'affaires en carnet de commande
DLM possède deux sites de production a Tit Mellil et à Jorf Lasfar et un siège social à Ain Sebâa
© dlm.ma

Le vent en poupe. Dévoilés le 20 mars, les résultats annuels 2013 de Delattre Levivier Maroc (DLM) groupe spécialisé dans la construction métallique et la chaudronnerie montrent une forte croissance aussi bien de son chiffre d'affaires que de ses commandes.

"Nous sommes dans une conjoncture qui nous est favorable. Nous réalisons environ 70% de notre activité sur le marché marocain et le reste à l'export en Afrique," déclare à L'Usine Nouvelle, Jean-Claude Bouveur, président et actionnaire majoritaire du groupe DLM (photo) basé dans le quartier industriel d'Aïn Sebâa à Casablanca.

prise de participation à Abidjan

Après avoir connu un effondrement de son chiffre d'affaires en 2012 qui avait été divisé par deux à 295 millions de dirhams (26 millions d'euros) du fait notamment de l'achèvement de grands contrats et du déménagement de son site principal, DLM a vu son activité consolidée enregistrer une hausse de 46% en 2013. Ses ventes se sont élevées à 436 millions de dirhams.

Le groupe a réalisé 68% de son chiffre d'affaires dans le secteur de la chimie notamment pour le groupe OCP.

Le résultat d'exploitation du groupe n'est pas en reste. Ce dernier en 2013 a augmenté "tant au niveau des comptes sociaux, de 68% à 58,9 millions de dirhams qu'au niveau des comptes consolidés, de 28% à 70,4 millions de dirhams." Le résultat net consolidé s'inscrit par contre en retrait à 20 millions de dirhams contre 30,6 millions l'an dernier.

En 2013, le groupe a vu son carnet de commande bondir de 25% à 1,66 milliard de dirhams (environ 147 millions d'euros). DLM assure ainsi "le chiffre d'affaires des deux prochains exercices" précise la société.

Avec sa prise de participation signée le 25 novembre 2013 de 51% du capital de la société ivoirienne Gema Construct (GECO) DLM déjà présent au Sénégal s'est renforcé sur le marché de l'Afrique de l'ouest.

Basé à Abidjan et présent aussi au Congo Brazzaville, GECO est selon DLM "un acteur majeur sur le marché de la construction métallique et des ensembles industriels clé en main" dans cette région de l'Afrique de l'Ouest. La société est spécialisée dans les activités de montage d'usines, chaudronnerie, charpentes métalliques et emploie 50 personnes et 100 à 150 journaliers. Parmi ses clients, on trouve notamment Bolloré Africa Logistics ou Bouygues.

En élargissant son périmètre, cet investissement va permettre au groupe d'accroitre sa présence internationale au sud du Sahara alors qu'il a réalisé en 2013, 24 % de son chiffre d'affaires hors du Maroc (33% en 2012).

"Nous suivons sur ce terrain la politique de diversification des exportations lancée par le Maroc aussi bien dans l'assurance, l'immobilier, les travaux publics que les services. C'est le résultat d'une politique entamée il y a maintenant quelques années et qui commence à porter ses fruits. Nous sommes par ailleurs soutenus dans cette démarche d'investissement par les banques marocaines qui aujourd'hui n'ont besoin de personne sur ce terrain." estime Jean-Claude Bouveur.

HAUSSE DE PRIX DE L'ACIER

Au Maroc, DLM a vu par ailleurs au deuxième semestre, le "fonctionnement à plein régime de [son] investissement à Tit Mellil", à  savoir la nouvelle usine venant remplacer à quelques km de là celle du quartier Aïn Sebaâ trop enclavée.

Un actionnariat familial
Créé en 1951 comme filiale d'un groupe français, le groupe a depuis pris son indépendance. Il est contrôlé par la famille de son président Jean-Claude Bouveur (53,71%). Le reste du capital est réparti entre divers actionnaires (notamment en bourse) pour 17,46%) puis Softgroup (14,83%), Marie Elisabeth Viaud  (7,20%), Eric Cecconello, son directeur général (6,80%) et enfin le personnel (0,96%).
Malgré ces résultats encourageants, sur le résultat intérieur, "le Maroc continue de subir l'impact de la mauvaise santé son premier donneur d'ordre : l'Europe." affirme le président de DLM.

Autre facteur négatif sur les prix cette fois, le prix de l'acier. La stratégie d'antidumping décidée par le gouvernement marocain pour aider le sidérurgiste Maghreb Steel, "n'était pas judicieuse", selon Jean-Claude Bouveur même s'il comprend l'action de l'État envers le sidérurgiste en difficulté. Mais cette action s'est traduite selon lui par une hausse des prix de l'acier plat sur le marché marocain.

"Gros consommateurs d'acier, nous ne pouvons pas répercuter l'augmentation des prix sur les contrats déjà signés. C'est une perte sèche pour nous" déplore-t-il. DLM comme ses deux grands concurrents Buzzichelli Maroc et STROC Industrie évoluent sur un marché national et international de la mécanique lourde extrêmement concurrentiel.

Concernant les perspectives pour ces deux années à venir 2014 et 2015, DLM s'est fixé comme objectif de "renforcer le fond de roulement, diminuer l'endettement à court terme et optimiser les dépenses de fonctionnement." indique son communiqué qui poursuit

"Le chiffre d’affaires devrait atteindre 844 millions de dirhams en 2014 (effet rattrapage du chiffre d’affaires initialement prévu pour 2013), pour un résultat d’exploitation de 54,1millions de dirhams".

Mais le groupe devra convaincre de son redressement. Dans une note du 24 mars, la société de bourse BMCE Capital juge sur 2013 l'ensemble de "ces réalisations annuelles mitigées, visiblement plombées par les performances des filiales". Et réserve sa recommandation dans l’attente de la publication des comptes détaillés. Coté à la bourse de Casablanca (avec un flottant très étroit), DLM affichait hier une capitalisation de 318 millions de dirhams avec un titre en progression de 17,37% depuis début 2013. Pas si mal.

Nasser Djama

Un groupe multisectoriel
Spécialisé dans la construction métallique lourde et la chaudronnerie, le groupe s'est diversifié dans de nombreuses activités comme les mats d'éoliennes, les plateformes offshore, les mines, la chimie, le ciment, les ouvrages d'art, l'agroalimentaire, les bâtiments industriels ou les équipements portuaires… Ayant son siège social à Aïn Sebâa quartier industriel à l'est de Casablanca, DLM possède deux sites de production. L'un à Tit Mellil sur 10 ha a été inauguré en juin dernier. Le groupe dispose d'un second site à Jorf Lasfar sur 20 000 km² à 110 km au sud-ouest de Casablanca. DLM emploie au total environ 1 400 personnes.

Localisation du siège social de DLM à Aïn Sebâa

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle